Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : ces métiers qui font aussi tourner l'hôpital d'Auxerre

-
Par , France Bleu Auxerre

Il sont brancardiers, agents administratifs ou de blanchisserie. Ils sont aussi les maillons qui permettent à l'hôpital d’Auxerre de tourner en ce moment.

Le centre hospitalier d'Auxerre compte autour de 1667 salariés dont moins de 75% de personnels soignants
Le centre hospitalier d'Auxerre compte autour de 1667 salariés dont moins de 75% de personnels soignants © Radio France - Jérémie FULLERINGER

C’est toute une chaîne qui fait tourner en ce moment les hôpitaux. On a beaucoup parlé ces derniers jours et à juste titre des personnels soignants, mais tous les autres agents hospitaliers font également en sorte que le système fonctionne. Les personnels médico-techniques, techniques, administratifs ou d’entretien représentent plus du quart des salariés de l'hôpital d'Auxerre. Leur rôle pendant cette crise a aussi son importance.

Dans le même bateau que les soignants

Sur les quelques 1667 salariés du centre hospitalier,  500 environs  font partie de ces personnels qui ne soignent pas, mais qui sont parfois exposés : "Aux urgences", explique Gérald  Defief, délégué syndical Force Ouvrière au centre hospitalier, "vous avez à l'accueil des personnels qui sont dans le même bateau que les soignants, c'est à dire qu'il faut prendre les dispositions maximales pour éviter une contamination". Toutes les précautions sont prises", reconnaît-t-il sans peine,  "gel, masque, plexiglas".

"Virus ou pas, je fais mon métier !" - Thomas, brancardier à l'hôpital d'Auxerre

Tous ces personnels connaissent les risques et les assument comme Thomas, 31 ans. Il est brancardier : "On a des enfants, on s'inquiète un petit peu forcément, mais on fait attention. De toutes façons, virus ou pas virus, je suis là pour faire mon travail. C'est une question de conscience professionnelle."

Les personnels médico-techniques, administratifs ou d’entretien représentent plus du quart des salariés et leur rôle est aussi déterminant

 Le service des urgences de l' hôpital d'Auxerre.
Le service des urgences de l' hôpital d'Auxerre. © Maxppp - Jérémie FULLERINGER

"L’hôpital, c'est toute une chaîne" - Brigitte, agent administratif

A l'hôpital d'Auxerre, il y a aussi tous ces professionnels que le public rencontre plus rarement et dont le travail est pourtant déterminant pour le fonctionnement de l'ensemble. "La blanchisserie inter-hospitalière, on n'en parle pas," raconte  Brigitte, un agent administratif du syndicat Force Ouvrière, "mais heureusement que des gens sont là pour désinfecter tout le linge et permettre aux personnels d'avoir du linge propre. Le fonctionnement de l'hôpital, c'est toute une chaîne! Tous ces agents n'ont pas de gros salaires, mais ils font preuve d'une belle conscience professionnelle," conclut-elle. Ces agents de services hospitaliers qualifiés ne gagnent pas en effet des mille et des cents. Ils touchent entre 1530 et 2000 euros bruts par mois, suivant leur métier et leur ancienneté.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu