Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : cinq trucs à ne pas faire avec un masque

Alors que le masque devient obligatoire dans plusieurs villes de France et notamment en Nouvelle-Aquitaine, France Bleu fait le point sur les mauvaises habitudes à bannir lorsqu'on porte le masque.

Porté sous le nez, autour du cou ou à l'oreille, le masque perd de ses vertus anti-covid expliquent des professionnels de santé dans une campagne de communication (illustration).
Porté sous le nez, autour du cou ou à l'oreille, le masque perd de ses vertus anti-covid expliquent des professionnels de santé dans une campagne de communication (illustration). © AFP - SANDRINE MULAS

"Quitte à le porter, autant bien le porter pour que ce soit efficace." A chaque ville ses spécificités mais le port du masque en extérieur est désormais obligatoire à Bordeaux, dans plusieurs villes des littoraux basque, landais et charentais ou encore sur certains marchés comme à Thouars ou Sarlat. Dans ce contexte, Caroline Bervas, pharmacien hygiéniste du centre d'appui pour la prévention des infections associées aux soins de Nouvelle-Aquitaine (CPIAS-NA), récapitule pour France Bleu les cinq trucs à ne pas faire avec un masque si on veut lui conserver toutes ses propriétés anti-covid. 

  1. Le masque sous le nez alors que "le nez est la porte principale d'entrée et de sortie du virus",
  2. Le masque à l'oreille,
  3. Le masque au coude. La pharmacien sourit presque en précisant : "On a son masque à proximité et on le porte en bandoulière, comme un petit sac à main",
  4. Le masque en collier,
  5. Le masque en serre-tête.

"Un masque se porte sur le nez, la bouche et le menton pour être efficace. Les gens ont bien compris qu'il y a une utilité au masque et une réglementation maintenant. Se protéger et protéger les autres, c'est vraiment un acte altruiste. On ne connaît ni sa fragilité, ni celle des autres."

Que faire du masque quand on l'enlève ? 

"On le dépose dans un endroit propre, on le remet bien par les élastiques car il faut éviter de toucher la zone centrale du masque, c'est un filtre. Ensuite à chacun de se prendre en charge et d'essayer de l'entretenir de la meilleure façon. Et pour soi, et pour les autres."

Porter le masque, OK. Mais pas n'importe comment. C'est le message du centre d'appui pour la prévention des infections associées aux soins de Nouvelle-Aquitaine (CPIAS-NA) à travers une campagne lancée il y a quelques jours sur les réseaux sociaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess