Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : comment les Ehpad se préparent à la canicule en temps de pandémie

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Alors que les Ehpad affrontent encore le coronavirus, les établissements doivent aussi se préparer à affronter les fortes chaleurs et une éventuelle canicule. Avec des exigences parfois contradictoires.

Avec les fortes chaleurs qui arrivent et le coronavirus toujours présent les EHPAD doivent redoubler de vigilance
Avec les fortes chaleurs qui arrivent et le coronavirus toujours présent les EHPAD doivent redoubler de vigilance © Maxppp - Guillaume BONNEFONT

Il y a eu le confinement, les décès, le manque de masques, il faut maintenant se préparer à la canicule. Dans les Ehpad, les fortes chaleurs qui arrivent cette semaine, redoublent encore les difficultés. 

Des consignes strictes et parfois contradictoires

Pour la canicule, les réflexes sont désormais bien en place dans les Ehpad :  hydrater les résidents, aérer les pièces, mettre en marche les ventilateurs. Sauf que certaines de ces consignes ne sont pas compatibles avec les gestes à respecter pour éviter la propagation du coronavirus. D'où le casse-tête pour les établissements qui doivent gérer des résidents particulièrement vulnérables au virus et à la chaleur.

L'exemple-type c'est l'aération des pièces. Covid-19 oblige, impossible d'utiliser à plein-régime les ventilateurs. "On a reçu des consignes de l'ARS pour que l'utilisation des climatiseurs soit faite lorsque les résidents ne sont pas présents dans les espaces. Le climatiseur peut être un élément qui propage les postillons et autre possible virus", explique à France Bleu Touraine David Clément, le directeur adjoint de l'Ehpad des Trois-Rivières à Tours.

Dans les pièces collectives, comme les salles de repas et la salle TV, "pour éviter toute circulation d'air en présence des résidents, la clim est éteinte un quart d'heure ou une demi-heure avant les repas ou activités" explique à France Bleu Poitou Nicolas Béduchaud, agent technique de l'établissement de la Brunetterie à Sèvres-Anxaumont (Vienne).

Même chose dans les chambres. Les ventilateurs individuels peuvent être utilisés, mais seulement si le résident est seul dans sa chambre, et seulement s'il est "en mesure de l’arrêter avant qu’une autre personne n’entre dans la pièce", détaille le Ministère de la Santé. 

Le personnel en première ligne

Après avoir géré la pandémie, le personnel des Ehpad se retrouvent à nouveau en première ligne. "On est le premier soignant, c'est à nous de repérer si quelque chose ne va pas chez un résident" explique à France Bleu Gironde une cadre de santé de l'Ehpad "Les Jardins de l'Alouette", situé dans l'enceinte de l'hôpital Xavier Arnozan à Pessac.

D'autant que plusieurs cas de Covid-19 continuent d'être détectés dans plusieurs Ehpad comme dans le Finistère, ou en Dordogne. Et qu'avec les vacances et le déconfinement qui s'intensifie, les familles des résidents sont nombreuses à vouloir venir rendre visites à leurs proches. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess