Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

"Le coronavirus a tendance à faire considérer la vieillesse comme une maladie"

Daniel Réguer, sociologue, professeur d'université au Havre et spécialiste de la vieillesse était ce mardi matin notre invité. Il rappelle que les personnes âgées vivent pour beaucoup déjà isolées mais il ne faut pas généraliser. Le coronavirus prive aussi les personnes du 3e âge de leur vie sociale

L'intérieur d'une maison de retraite (illustration)
L'intérieur d'une maison de retraite (illustration) © Radio France - Cécile Soulé

La pandémie du coronavirus impose depuis près de 22 jours la population au confinement. Parmi les populations confinées, les personnes du troisième âge se retrouvent encore un peu plus isolées même si elles le sont déjà dans les faits pour la plupart.

"On oublie que beaucoup de personnes âgées sont habituellement confinées,  relève Daniel Réguer, sociologue et professeur d'université au Havre invité sur notre antenne.

Simplement parce que, lorsqu'elles vivent seules et qu'elles ont un service à domicile, elles n'ont qu'une ou deux visites par semaine

Le confinement est une habitude chez un certain nombre de personnes . En revanche, il ne faut  surtout pas généraliser même si la solitude touche  près de la moitié des personnes âgées.

Il y a aussi beaucoup de gens - je pense en Ehpad - qui sont loin d'être tout seule toute la journée. elles partagent leur repas etc.. 

Alors qu'on a une injonction des personnes âgées à la mobilité et à l'activité,  aujourd'hui on a une injonction contraire au confinement. 

C'est sans doute très difficiles à vivre pour pas mal de gens qui sont venus dans des établissements pour avoir une vie sociale un peu plus riche que l'isolement à domicile."

Environ 40% des personnes de 75 ans et plus vivent seules en Normandie. "Cela représente 496.300 personnes seules sur notre région", estime Daniel Reguer. 

Difficile faute d'études et d'enquêtes de percevoir comment les personnes âgées vivent le confinement lié au coronavirus. Elles ne vivent évidemment pas toutes de la même façon cette pandémie.

"Il y a des personnes qui se  vivent en survivant, relève le sociologue havrais. Elles considèrent que toutes les années qui sont données à la vie, c'est du plus. D'autres vivent au contraire plutôt dans la peur. On a un petit peu ces deux grands types de comportement avec quand même beaucoup de variation."

Daniel Réguer s'agace de voir les gens mélanger vieillesse et maladie. Les personnes âgées ont leur vie sociale

"Le vieillissement n'est pas plus une maladie que la naissance. Et avec le coronavirus,  on a un petit peu tendance à considérer la vieillesse comme une maladie.

On oublie que c'est la dernière grande étape du cycle de vie. C'est une période de la vie dans laquelle on a une aspiration à une vie sociale et cette aspiration a une réalité chez bon nombre de gens y compris chez des gens plus ou moins désorientés."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu