Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : un centre d'hébergement ouvre dans l'Eure pour les sans-abri et personnes vulnérables contaminés

La préfecture de l'Eure ouvre, mercredi 1er avril 2020, un centre d'hébergement temporaire pour accueillir les personnes sans-abri contaminées par le coronavirus. Une trentaine de places sont disponibles.

Les personnes malades devront rester confinées dans leur chambre.
Les personnes malades devront rester confinées dans leur chambre. © Radio France - IP3 PRESS

"On sait très bien que dans les 15 jours qui viennent, la majorité de la population va être touchée par le coronavirus", souligne Éléonore Leray, responsable de l'association Ysos. Il fallait donc ouvrir rapidement un centre pour accueillir les personnes sans-abri ou hébergées dans des foyers et contaminées par le Covid-19. Et c'est vers son association, spécialisée dans l'accueil de personnes en situation de précarité, que s'est tournée la préfecture de l'Eure pour gérer la toute nouvelle structure.

Elle ouvre demain, mercredi 1er avril 2020, à Ménilles, près de Pacy-sur-Eure et pourra accueillir jusqu'à 15 personnes isolées et 4 familles

Eviter une propagation du virus

L'objectif de ce centre temporaire est de protéger les personnes vulnérables et d'éviter une propagation du virus dans un foyer d'hébergement. Le centre accueillera les personnes malades sur décision d'un médecin. C'est ce dernier qui, en fonction des symptômes, déterminera si le patient doit être hospitalisé ou s'il peut rejoindre le centre d'hébergement.

Si l'hospitalisation n'est pas nécessaire, il sera pris en charge jour et nuit à Ménilles par l’association Ysos. Ses 12 salariés seront épaulés par des bénévoles de la Croix rouge et de plus, une équipe mobile de l'hôpital d’Évreux passera "deux fois par jour dans le centre pour assurer le suivi médical des malades et se tiendra à disposition 24 heures sur 24", explique Eleonore Leray.

Les patients devront rester confinés dans leur chambre. Un dortoir et un bloc sanitaire sont mis à disposition pour chaque famille et une chambre pour maximum deux personnes isolées. Leurs repas seront livrés sur des plateaux, déposés devant les portes.

En attente de matériel de protection

Au total, il y a une trentaine de places de disponibles dans le centre mais elles ne vont pas être occupées tout de suite puisque aucun cas ne s'est pour l'instant fait connaître dans les structures d'accueil du département. Et c'est tant mieux, notamment parce que comme partout, l'association Ysos attend encore des masques, des surblouses ou encore des gants pour protéger ses salariés.

Un centre similaire a ouvert ses portes dans l'agglomération rouennaise pour accueillir les personnes concernées de tout le département de la Seine-Maritime. Il est géré par l’association Emergences. Le Rotary club de Rouen a fait un don de 10 000 euros pour contribuer à la mise en place de ce centre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess