Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : dans le Bas-Rhin, la préfecture veut limiter les rassemblements en soirée

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Face à l'augmentation du nombre de cas de coronavirus dans le Bas-Rhin, la préfecture entend prendre de nouvelles mesures pour endiguer l'épidémie.

L'épidémie de coronavirus progresse dans le Bas-Rhin.
L'épidémie de coronavirus progresse dans le Bas-Rhin. © Maxppp - Jean-Marc Loos

Le département du Bas-Rhin est classé en rouge sur la carte de circulation du coronavirus. La préfecture va prendre de nouvelles mesures pour endiguer l'épidémie. A partir de jeudi 24 septembre, les rassemblements de plus de dix personnes devraient être interdits dans certains quartiers de Strasbourg, à Illkirch et Schiltigheim, à partir de 21 heures. L'arrêté préfectoral devrait être pris dans les prochaines heures. 

La préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier, annonce aussi que les arrêtés sur le port du masque obligatoire à Strasbourg et dans les communes de plus de 10.000 habitants vont être renouvelés jusqu'au 15 octobre.  

Des discussions sont en cours avec les patrons de bars et de restaurants. La préfète souhaitent négocier avec eux un contrat de confiance. Ils devront respecter les mesures de distanciation sociale et les gestes barrières suivants : pas de consommation debout, moins de 10 personnes autour d'une même table. Si ces mesures ne sont pas respectées, des restrictions administratives individuelles pourront être prises. 

"On voit arriver des patients plus âgés aux urgences"

Pour l'instant, les autorités n'envisagent pas l'interdiction des visites dans les Ehpad, mais appelle à la vigilance. Dans les écoles du département, plus aucune classe n'est fermée actuellement. 

Selon les derniers chiffres, dans le Bas-Rhin, 100 à 120 nouveaux cas de coronavirus sont détectés chaque  jour désormais avec quatre passages quotidiens aux urgences dont deux en réanimation. La semaine dernière, il n'y avait que deux nouvelles personnes par semaine en réanimation. "On voit arriver des patients de 50 à 70 ans", constate l'Agence régionale de santé.  Le Bas-Rhin est en capacité de tester 4.000 personne par jour.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess