Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : dans le pays de Bourges, une cellule d'appels pour éviter l'engorgement du Centre 15

-
Par , France Bleu Berry

Pour éviter des appels trop nombreux au Samu, la communauté professionnelle territoriale de santé du pays de Bourges a mis en place trois numéros. Les personnes qui présentent des symptômes du coronavirus peuvent appeler et échanger avec des professionnels de santé.

Trois numéros de téléphone sont joignables tous les jours pour les personnes qui présentent des symptômes du Covid-19
Trois numéros de téléphone sont joignables tous les jours pour les personnes qui présentent des symptômes du Covid-19 - CPTS Pays de Bourges

En pleine épidémie de coronavirus, l'une des priorités est de ne pas engorger le Centre 15 du Samu. Dans certains départements, il y a plusieurs dizaines de minutes d'attente en raison du nombre trop important d'appels. Dans le Cher, la situation est pour le moment sous contrôle. Mais par anticipation, la communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) du pays de Bourges met en place trois numéros de téléphone pour répondre aux personnes qui présentent des symptômes du Covid-19 : toux, fièvre, difficultés à respirer.

Les trois numéros sont joignables de 9h à midi et de 14h à 18h tous les jours.

  • 02 48 23 41 30
  • 02 48 23 41 73
  • 02 48 23 22 49

Les professionnels de santé peuvent vous donner des conseils ; vous proposer une téléconsultation avec un médecin ; ou vous renvoyer vers le 15 si besoin.

Le Centre 15 du Samu a encore d'autres urgences à gérer

"Le numéro 15 risquait d'être débordé. Cette structure devrait permettre de pouvoir faire face au flux d'appels auquel on s'attend dans la semaine à venir", explique le docteur Walter Lanotte, médecin généraliste à Bourges et président de la CPTS du Pays de Bourges. Le 15 ne doit être appelé qu'en cas d'urgence absolue. Ces trois numéros de téléphone offrent une alternative pour les patients. "Cela permet au centre 15 de ne traiter que les appels urgents autres que pour le Covid-19. Il y a toujours des infarctus, des AVC, des accidents de la route. Il ne faut pas que le 15 soit embolisé par de multiples demandes", ajoute le Docteur Lanotte.

Comme on a beaucoup de demandes centrées sur le Covid-19, nous avons mis en place ces numéros de téléphone de délestage pour aider le 15

Car les moyens humains ne sont pas extensibles évidemment. "Dans les centres d'appels du Samu, ils n'ont pas suffisamment de personnes pour répondre à tous les appels, il risque d'y avoir des délais d'attente trop importants", précise-t-il. "Si vous avez 45 minutes d'attente pour joindre quelqu'un, ça peut être extrêmement préjudiciable pour une personne victime d'un infarctus ou d'un accident vasculaire-cérébral", explique le docteur Walter Lanotte, médecin généraliste à Bourges.

La mobilisation de 200 professionnels de santé dans le Cher

Cette structure avec les trois numéros de téléphone n'aurait pas été possible sans l'engagement et l'investissement des professionnels de santé. Des kinésithérapeutes ont par exemple été formés pour pouvoir répondre aux questions sur le coronavirus. Il y aussi évidemment de très nombreux médecins. "Malheureusement, les médecins sur le terrain ont été obligés de travailler dans des conditions déplorables la semaine dernière. Ils sont tous ou presque contaminés et donc contaminants, ce qui va les obliger à ne travailler qu'en téléconsultation", déplore Walter Lanotte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu