Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus dans les EHPAD : "ça sera pire que la canicule", selon la CGT Santé Aveyron

Par

En cas d'intrusion du virus dans les maisons de retraite, les professionnels de santé craignent une "hécatombe", pire que la canicule de 2003. La CGT Santé de l'Aveyron demande que l'Etat prenne le contrôle de ces établissements, en lien avec les hôpitaux de territoire.

Le personnel s'occupe d'une résidente, dans un EHPAD de Clapiers (Hérault) Le personnel s'occupe d'une résidente, dans un EHPAD de Clapiers (Hérault)
Le personnel s'occupe d'une résidente, dans un EHPAD de Clapiers (Hérault) © Maxppp - Guillaume BONNEFONT

"La canicule [de 2003], c'est vraiment petit par rapport au coronavirus", estime Pascal Mazet, le secrétaire départemental de la CGT Santé en Aveyron, qui met en garde contre "une hécatombe" à venir dans les EHPAD, les maisons de retraite médicalisées. Pour rappel, l'INSERM avait estimé à près de 20.000 les victimes de la canicule 2003 en France, toutes catégories d'âge confondues.

Publicité
Logo France Bleu

Une association de directeurs d’EHPAD chiffre le risque de morts du Coronavirus à 100.000, dans les maisons de retraite françaises. "Il faut se préparer à ça psychologiquement" prévient Pascal Mazet, qui explique notamment qu'il y a déjà "plusieurs cas" dans les maisons de retraite d'Aveyron, sans en préciser le nombre ni la gravité.

"Il faut se préparer à ça psychologiquement"

L’intrusion du virus, c’est la hantise des directions des EHPAD, et des autorités de santé. Car quand le coronavirus entre dans ces établissements, il fait des ravages, sur des populations fragiles : 20 morts dans un EHPAD des Vosges, au moins cinq à Mauguio dans l’Hérault (deux autres sont suspects), et sept dans un établissement de Haute-Savoie.

Faute de protections, les soignants peuvent apporter le virus dans l'établissement sans le savoir

Pour éviter l'arrivée du virus, les visites des familles sont interdites depuis une dizaine de jours. Mais le virus peut très bien arriver désormais par les soignants, qui viennent travailler depuis l'extérieur, et qui ne sont pas toujours bien équipés en masques et gants.

Pascal Mazet dénonce le manque de masques et de matériel de protection pour les soignants : "en dehors du milieu hospitalier, c'est très mal géré : pour la gestion des masques, la protection des salariés et celles des résidents".

"Pendant la crise, il faut que ça soit les hôpitaux qui gèrent les EHPAD"

Le syndicaliste appelle donc l'Etat à prendre les commandes des EHPAD pendant la crise sanitaire, qu'ils soient publics ou privés : "pendant la crise sanitaire, il faut que ça soit les hôpitaux qui gèrent les EHPAD. Ce ne sont pas aux maires (pour les établissements territoriaux) ni les directeurs des sites privés ou associatifs qui doivent le faire. Il faut que ça soit les hôpitaux de proximité qui prennent en charge cette crise sanitaire dans les EHPAD".

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu