Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : dans les EHPAD, on prend toutes ses précautions pour éviter la contamination

Face à la multiplication de cas de coronavirus Covid-19, les EHPAD prennent leurs précautions pour éviter une éventuelle contagion sur des personnes fragiles. Comme dans l'établissement Lecallier-Leriche, à Caudebec-lès-Elbeuf...

A l'entrée de l'EHPAD, une bouteille de lotion hydroalcoolique pour les visiteurs
A l'entrée de l'EHPAD, une bouteille de lotion hydroalcoolique pour les visiteurs © Radio France - Théophile Pedrola

Dès l'entrée de l'EHPAD, une affichette : "Merci de demander un masque à l'accueil", une petite bouteille de lotion hydroalcoolique sur le mur. Le ton est donné. "Tous les visiteurs doivent se laver les mains à l'entrée et à la sortie et porter un masque pendant la visite", détaille Mélanie Gueudré, la chargée d'accueil. Les appels se multiplient à son standard ce samedi 29 février, avec souvent la même question : "Les gens se demandent s'ils peuvent venir voir les résidents, si ce n'est pas interdit, explique la jeune femme.

Des visiteurs qui jouent le jeu

La règle est respectée, personne ne refuse de porter le fameux masque. "Les gens savent que c'est pour leur bien", explique Chantal Delapierre, cadre de santé dans l'établissement. Les règles sont également plus strictes pour les personnels : "Il leur est demandé de ne plus se serrer la main ou de se faire la bise." 

Pas de baisse significative du nombre de visites

Des consignes claires, qui sont régulièrement appliquées pendant les périodes graves de l'épisode de grippe, précise Chantal Delapierre. Pas de catastrophisme, donc. "Nos résidents sont bien informés, ils voient les infos à la télévision, mais je n'ai pas l'impression que l'on soit dans une crainte importante.  Il y a plus de questions vis à vis des visiteurs qui viennent."

Cet EHPAD ne constate pas de baisse "significative" du nombre de visites et estime même que les visites seront nombreuses ce week-end, en raison de la fête des grands-mères, ce dimanche 1er mars. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu