Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : porter un masque et des gants, une fausse bonne idée ?

-
Par , France Bleu

Face à la propagation du coronavirus, masques et gants sont presque devenus tendance, "juste au cas où". Mais pour la population générale, les porter n'est pas forcément efficace, et peut même favoriser la contamination, mettent en garde des experts.

Les masques sont réservés en priorité aux personnels de santé et aux malades.
Les masques sont réservés en priorité aux personnels de santé et aux malades. © Maxppp - Quentin reix

Le port de masque dans la rue est "totalement inutile pour toute personne non contaminée", a insisté ce mercredi soir le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, dans son point presse journalier.

Le masque réservé en priorité aux soignants et aux malades 

Le directeur général de la Santé rappelle que "seul le personnel soignant, et les malades dans leur chambre ont besoin de porter un masque". "Nous continuons tous à voir beaucoup de personnes dans les rues avec des masques chirurgicaux, de protection, de type P2, P3 parfois" regrette Jérôme Salomon. "On peut comprendre leur inquiétude dans cette situation totalement inédite. Mais c’est vraiment une denrée rare, une ressource précieuse pour les soignants."

Dans quels cas le grand public peut le porter ? 

Les masques sont donc réservés en priorité aux soignants et aux malades. En dehors de ces deux cas de figure. Vous pouvez en porter 

  • si vous toussez ou si vous éternuez pour ne pas contaminer les autres. 
  • si vous vous occupez d'une personne présumée infectée par le coronavirus pour vous protéger

Masques et gants : un "faux sentiment de sécurité" pour l'OMS

Pour la population générale, porter un masque et des gants n'est pas forcément efficace, et peut même favoriser la contamination, mettent en garde des experts.
Les recommandations de l'Organisation mondiale de la Santé sont claires : le plus important est de se laver les mains, d'éviter de se toucher le visage et de garder ses distances

Porter un masque peut avoir un effet contre-productif car les règles d'utilisation et d'élimination sont strictes : se laver les mains avant, l'installer sur le visage sans que l'air ne puisse passer, ne pas toucher le masque une fois qu'il est en place ou se laver les mains tout de suite si c'est le cas. Des règles qui ne sont pas respectées la plupart du temps. 

"Les gens sont tout le temps en train de manipuler leur masque (...) et _c'est potentiellement en le manipulant qu'on se contamine_, puisque par hasard si on a croisé le virus, il y a du virus sur le masque", a expliqué le Directeur générale de la Santé en France Jérôme Salomon. Et le risque est similaire pour les gants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu