Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : début d'inquiétude sur les impacts économiques d'un scénario de propagation du virus en Italie

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

L’Italie a annoncé pour l'heure 11 décès à cause du coronavirus en Lombardie et en Vénétie, plus de 300 cas de contaminations et des mesures de confinement ont été appliquées pour plus de 50.000 personnes. La situation inquiète en France, en particulier les entreprises qui travaillent avec l'Italie.

Certaines entreprises de Haute-Loire, comme Sabarot Wassner par exemple, travaillent avec les voisins transalpins et suivent avec attention les suites de l'épidémie du coronavirus en Italie
Certaines entreprises de Haute-Loire, comme Sabarot Wassner par exemple, travaillent avec les voisins transalpins et suivent avec attention les suites de l'épidémie du coronavirus en Italie © Maxppp - Jp Amet

Au niveau local, l'Italie est un partenaire privilégié de la Haute Loire notamment. C'est le quatrième pays client du département avec 7.4% des exportations soit 77 millions d'euros et le deuxième pays fournisseur du département avec 11,5% des importations soit 112 millions d'euros. 

Une situation qui peut inquiéter à terme certains chefs d'entreprise de la Haute Loire qui travaillent avec l'Italie. Sabarot Wassner, ce sont bien sûr des produits français comme la lentille du Puy-en-Velay mais aussi d'Italie comme la fregola. Pour cet industriel agroalimentaire, implanté à Chaspuzac, aucune alarme pour l'heure comme le confie sa direction mais une situation transalpine suivie avec attention.

"On se sent un peu loin de tout ça même si ça commence à être inquiétant !"

Aucune difficulté d'approvisionnement pour l'heure pour l'entreprise agroalimentaire Sabarot Wassner mais des conséquences et des mesures pourraient venir à terme si le coronavirus continue à s'étendre.

"Il faudra peut être prendre des mesures spéciales concernant notamment les transports qui arrivent d'Italie". 

Le textile peut être aussi concerné. De La Séauve-sur-Semènes à Milan, il n'y a que 500km de distance pour l'entreprise Héraud spécialisée en rubans. L'Italie, un marché de 250 000 euros pour cette enseigne et un important fournisseur. Son directeur Laurent Heraud ne cache pas son inquiétude.

"Si l'industrie italienne s'arrête, cela va impacter le reste de notre business !"

L'enseigne de rubans Héraud importe du fil en Italie et un scénario de propagation du coronavirus risquerait à terme d'influer sur l'approvisionnement de cette matière première pour l'entreprise.

"On fabrique des produits mais on achète aussi du fil en Italie donc est-ce que ça peut aussi jouer sur nos approvisionnements de fil ? Si à un moment donné l'industrie italienne s'arrête comme l'industrie chinoise, il est clair que cela va aussi impacter le reste de notre business. Tout va dépendre après de l'ampleur des dégâts, c'est-à-dire, est-ce que c'est quelque chose qui va se juguler dans les semaines qui arrivent ou est-ce que cela risque de durer".

Inquiétude. D'autant que le coronavirus se propage : après la Lombardie et la Vénétie, la Toscane et la Sicile font désormais partie des nouvelles régions touchées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu