Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : la France franchit le seuil des 1.000 morts, six semaines de confinement préconisées

-
Par , France Bleu
France

Malgré l'avis du Conseil scientifique, qui estime que la prolongation du confinement est indispensable en France pour "au moins six semaines", le ministre de la Santé Olivier Véran n'a pas annoncé officiellement cette prolongation ce mardi soir. Plus de 1.000 décès ont été enregistrés à l'hôpital.

Protection en pharmacie avec masques, gants et vitre plexiglas.
Protection en pharmacie avec masques, gants et vitre plexiglas. © Maxppp - Stéphanie Para

Le confinement n'est pas officiellement prolongé, ce mardi soir. Le Conseil scientifique avait pourtant estimé dans la journée que le prolongement du confinement était "indispensable" et devait vraisemblablement durer "au moins six semaines" à compter de sa mise en place, soit jusqu'au 28 avril. Il s'agit selon lui de "la seule stratégie réellement opérationnelle" dans la lutte contre la propagation du COVID-19. Le Conseil scientifique estime également "nécessaire un renforcement du confinement".

"Le Conseil scientifique s'est exprimé en donnant une estimation", a commenté Olivier Véran. La prolongation du confinement n'est donc pas officielle, même s'il devrait durer "au-delà de 15 jours, nous le savons", a estimé le ministre de la Santé, selon qui il pourrait même durer davantage. "On ne le saura que lorsque la courbe épidémique nous le montrera [...] Lorsque la circulation du virus sera contrôlée, alors la question de la levée du confinement pourra être évoquée", a-t-il indiqué.

1.100 décès en tout en France, 240 de plus que la veille

1.100 décès ont été recensés en milieu hospitalier depuis le début de l'épidémie en France, a indiqué Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé ce mardi soir, soit 240 de plus que la veille. 85% de ces décès surviennent chez des personnes de plus de 70 ans. 

Ces chiffres "ne représentent qu'une faible part de la mortalité" en France, a indiqué le Professeur Salomon. "Les deux principaux lieux de décès sont l'hôpital et les Ehpad", a-t-il précisé, en annonçant la mise en place d'un "suivi quotidien de la mortalité" dans les établissements pour personnes âgées "dans les tout prochains jours". "Pour sauver des vies, restez chez vous", a insisté Jérôme Salomon.

10.176 personnes sont hospitalisées ce mardi soir, dont 2.516 sont dans un état grave en réanimation (soit 434 patients supplémentaires en réanimation en 24 heures). Un tiers a moins de 60 ans, et 58% a entre 60 et 80 ans. 

8.000 lits de réanimation sont désormais disponibles en France. La "stratégie" consiste à évacuer les patients de zones surchargées vers des zones où la tension est moindre. Jérôme Salomon évoque une "aggravation rapide" de la situation en France. "Pour sauver des vies, restez chez vous", insiste-t-il.

3.281 personnes sont en revanche sorties guéries de l'hôpital et "nous savons que nous avons plus de 12.000 cas qui n'ont pas nécessité d’hospitalisation", indique-t-il. En tout, 22.300 cas de COVID-19 sont confirmés (testés et positifs) ce mardi soir en France.

Selon Jérôme Salomon, l'épidémie se propage désormais essentiellement en Europe. Les Etats-Unis sont le 3e pays le plus touché, après la Chine et les Etats-Unis. La pandémie a fait plus de 18.000 décès dans le monde et le nombre de décès en Italie est presque le double de celui recensé en Chine. 

Des tests en masse

Sur la politique de tests, la France va suivre les recommandations de l'OMS qui préconise désormais de tester un maximum de personnes. "Nous nous préparons, indique Olivier Véran. Nous allons démultiplier le nombre de tests sur le territoire."

"Nous avons actuellement une capacité de 9.000 tests par jour, affirme Jérôme Salomon. Nous allons l’augmenter de 10.000 tests par jour d'ici la fin de la semaine, et encore 10.000 la semaine prochaine", soit 29.000 par jour.

Lors de son point-presse, Jérôme Salomon est également revenu sur la question de la chloroquine, un traitement controversé, rappelant qu'il existait de nombreuses autres pistes pour soigner le coronavirus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu