Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : déjà 4 millions d'euros de perte pour la ville de Metz

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le maire de Metz a précisé ce mardi les conséquences économiques pour la ville de l'épidémie de coronavirus. Entre les suspensions de taxes, la baisse des frais de notaire et l'interruption des crèches et cantines, la perte de recettes pour la commune avoisine déjà les 4 millions d'euros.

Le jardin botanique à Metz fermé pendant l'épidémie de coronavirus
Le jardin botanique à Metz fermé pendant l'épidémie de coronavirus © Radio France - Cécile Soulé

En évaluant le montant des recettes manquantes pour la ville de Metz, le maire Dominique Gros, a expliqué sa démarche : "Nous devons nous préparer à la suite et c'est important de mesurer le problème pour y faire face". Au total, les pertes de recettes pour la ville de Metz sont estimées à 4 millions d'euros. 

Interruption des crèches et cantines = 1 million d'euros

Comment la commune a-t-elle calculé ce chiffre? Il y a d'abord la baisse des recettes de droits de mutation, c'est-à-dire les frais de notaire (2 millions d'euros), l'interruption des crèches et cantines (1 million d'euros), la perte des recettes de stationnement (pas d'amende pendant le confinement), les suspensions de taxes commerciales, comme celle sur l'occupation des terrasses, la suspension de loyers, etc. 

Réduire les investissements, voire emprunter

"Tout cela est considérable", reconnait Dominique Gros qui estime malgré tout que "la ville est capable de faire face à la crise", car dit-il, "elle est bien gérée et peu endettée". Mais pour l'avenir, il prévient, il faudra réduire les investissements, voire dans un 2e temps, emprunter davantage, pour continuer à investir quand même.  Mais pas question de baisser le niveau des services publics, précise le maire. 

Un numéro pour les entreprises et commerces

Pour les entreprises et commerces qui se retrouvent en difficulté, la mairie met à disposition un numéro de téléphone : 03.87.16.21.45. Quant aux agents municipaux mobilisés sur le terrain, une prime mensuelle de 350 euros leur a été attribuée. 

Les festivals et animations culturelles prévus cet été pourraient être vraisemblablement reportés quand cela semble possible, comme les festival "Metz est Wunderbar" qui pourrait se tenir en octobre ou le mapping de la cathédrale qui pourrait être reporté au moment des marchés de Noël en fin d'année. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu