Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : dépistage systématique dans les EHPAD de Moselle, c'est non

Il n'y aura pas de dépistage systématique de résidents ou du personnel dans les EHPAD de Moselle. La directrice générale du CHR de Metz Thionville l'a réaffirmé ce lundi lors de son point hebdomadaire. Selon Marie-Odile Saillard le dépistage systématique "c'est de la démagogie"

Marie-Odile Saillard, la directrice générale du CHR de Metz-Thionville dans son bureau
Marie-Odile Saillard, la directrice générale du CHR de Metz-Thionville dans son bureau © Radio France - Antoine Barège

La directrice générale du CHR de Metz-Thionville campe sur ses positions : "Nous sommes restés sur la règle nationale : pas de symptôme, pas de test". Marie-Odile Saillard a rappelé ce lundi lors de son point presse hebdomadaire qu'il n'était pas question de dépister tous les résidents ou les personnels des EHPAD en Moselle, "Je n'ai pas autorisé que ça parte dans tous les sens". Dans le périmètre du CHR Metz-Thionville on s'accroche à un principe, à savoir des "mesures barrières pour tout le monde".

Le dépistage massif en Meurthe-et-Moselle ? "une entorse à la liberté individuelle"

Dans le Grand Est, la plupart des départements ne pratiquent pas le dépistage massif dans les EHPAD, mis à part en Meurthe-et-Moselle. Une décision du département voisin que ne comprend pas Marie-Odile Saillard. Elle a dans son périmètre les EHPAD de Moselle et 2 établissements de Briey en Meurthe-et-Moselle "Je trouve que c'est une véritable entorse à la liberté individuelle et collective"

La directrice générale parle "de forme d''irritation" en évoquant la décision Meurthe-et-Mosellane qui n'est pas "raisonnable car elle se dissocie d'une politique régionale"; Et elle enfonce le clou "c'est une politique qui ressemble à la petite musique qu'aime bien entendre la population".

"Si tout le monde est positif, comment on fait ?"

Le dépistage massif a pourtant donné des bons résultats en Meurthe-et-Moselle. Le nombre de cas positif dans les EHPAD de la zone du CHR est "anecdotique" admet Marie-Odile Saillard "c'est très satisfaisant" tout en nuançant : "il s'agit de personnes pour lesquelles il y avait eu des mesures prises préalablement". 

La directrice du CHR évoque alors un autre argument pour contrer le dépistage systématique : "Vous prenez un EHPAD, vous faites un dépistage massif et vous trouvez que la moitié du personnel est testé positif. Dans des structures où on ne trouve pas de personnel, où il n'y a pas de solution de rechange, ça serait quoi la réponse ? On renvoie les résidents à domicile ? dans leurs familles ? Moi je suis très heureuse d'avoir juste à me poser la question". 

Et Marie-Odile Saillard revient sur les fameuses mesures barrières, indispensables, "extrêmement importante, on ne s'en sortira pas sans ça. Le reste ? C'est de la démagogie, ça fait plaisir aux gens c'est tout"

Situation épidémique du Covid-19 dans les établissements du Grand Est au 26 avril
Situation épidémique du Covid-19 dans les établissements du Grand Est au 26 avril - Agence Régionale de Santé

Situation en nette décrue

Lors de son point hebdomadaire, le CHR est revenu sur la décrue qui s'amorce "on a moins d'entrées que de sorties des hôpitaux". 

Il reste 56 patients atteints du Covid-19 en réanimation au CHR de Metz et 54 dans les autres hôpitaux (Saint-Avold, Sarreguemines, Robert-Schuman ou Claude-Bernard à Metz). Par ailleurs sur les 70 patients transférés à l'étrangers ces dernières semaines, 25 sont revenus à Metz. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu