Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : depuis jeudi en Catalogne, l'épidémie fait en moyenne 200 morts tous les jours

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Roussillon

La Catalogne est frappée très durement par le Covid-19. L'épidémie a déjà fait 1.672 morts, avec une moyenne de 200 décès quotidiens depuis jeudi. La province de Barcelone est la plus touchée. La région frontalière avec la France, au nord, est pour l'instant relativement épargnée.

Certains hôpitaux de Catalogne sont saturés
Certains hôpitaux de Catalogne sont saturés © Radio France - Sébastien Berriot

Rien ne semble pouvoir arrêter la progression de l'épidémie de Covid-19 en Catalogne, deuxième communauté autonome la plus touchée en Espagne après celle de Madrid. Depuis une semaine, la liste des décès s'allonge de façon dramatique : 208 morts jeudi, 190 vendredi, 156 samedi,184 dimanche et un triste record pour la journée de lundi : 262 morts. Cela fait une moyenne de 200 décès quotidiens depuis jeudi en Catalogne, soit un total de 1.672 depuis le début de l'épidémie.

De plus en plus en plus de soignants contaminés

L'épidémie progresse tous les jours. Selon les autorités sanitaires catalanes, le nombre de personnes testées positives au coronavirus a atteint les 18.773 dimanche, soit une augmentation de 2.616  cas au cours des dernières 24 heures. Et, c'est une spécificité catalane, parmi les personnes contaminées figurent de très nombreux soignants. Sur les 18.773 personnes testées positives, 3.000 sont des personnels soignants.

Presque plus de place dans les hôpitaux

Les hôpitaux de Barcelone et de plusieurs villes sont débordés et n'arrivent pas à faire face. Le gouvernement espagnol reconnait que les unités de soins intensifs en Catalogne ont atteint la limite de leurs capacités

Dans la capitale catalane, un hôpital de campagne est en train d'être mis en place au sein de la Fira, l'immense centre de congrès, l'un des plus grands d'Europe, qui accueille chaque année notamment le Mobile World Congress (congrès mondial du mobile). Ce lundi, cette structure hospitalière provisoire doit commencer à accueillir des patients. L'objectif est de pouvoir y installer au total 2.000 lits. 

Dans d'autres quartiers de Barcelone, ce sont des installations municipales qui sont utilisées pour accueillir des malades. C'est le cas aussi du pavillon olympique de Barcelone qui doit permettre de soulager le Vall d'Hébron, le principal hôpital universitaire de la ville. Les autorités envisagent également de transférer des patients dans d'autres régions espagnoles.

Danger dans les maisons de retraite

Parmi les victimes figurent de nombreuses personnes âgées qui décèdent dans les maisons de retraite. Pour tenter de limiter la propagation du virus dans ces établissements, des chambres d'hôtels ont été réquisitionnées à Barcelone pour accueillir des pensionnaires de maisons de retraite contaminés. L'objectif est de pouvoir isoler ces personnes pour qu'ils ne contaminent pas les autres pensionnaires.

Soixante-six morts à Gérone

Le ministère catalan de la Santé publie tous les jours sur son site internet la carte de l'épidémie. Outre Barcelone, d'autres villes situées autour de la capitale sont aussi très touchées, comme Badalona, Sabadell, Terrassa, L'Hospitalet de Llobregat, Mataro, ou encore Manresa. 

La région sanitaire de Gérone enregistre pour sa part 66 morts, dont sept au cours des dernières 24 heures.

Aucun cas à La Jonquera

Certain secteurs de la Catalogne semblent en revanche plus épargnés, notamment dans l'Empordà, à proximité de la frontière avec les Pyrénées-Orientales. Sur la commune de Figueras par exemple, seulement cinq cas de Covid-19 avaient été détectés vendredi soir, quatre à Rosas, deux à Llançà et aucun cas n'avait été enregistré au centre de santé de La Jonquera, à la frontière.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu