Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : des centres dédiés au Covid-19 dans le Gard

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Les médecins généralistes du Gard s’organisent pour lutter contre l’épidémié de coronavirus et limiter l’afflux dans les hôpitaux.

Affiche coronavirus à l'entrée d'un cabinet de médecin
Affiche coronavirus à l'entrée d'un cabinet de médecin © Radio France - Lagain Aurelie

Anticiper pour gérer la situation du mieux possible, voilà l’ambition  des médecins généralistes du Gard.  Parti de la maison médicale de Nîmes, c’est tout un réseau qui va se mettre en place dès le début de semaine prochaine, pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. Les généralistes mettent en place des centres dédiés au Covid-19. Pour faire simple : un peu partout dans le département, des espaces seront entièrement réservés à la prise en charge des patients susceptibles d’avoir attrapé le virus.

Objectif : soulager les hôpitaux et soigner a domicile autant que possible

Le système mis en place doit permettre de désengorger les services d’urgence, de soulager le 15 et vise à n'envoyer à l hôpital que les cas graves.

Si vous pensez avoir les symptômes, c’est ça qui est important : premier réflexe, ça doit rester le même, c’est-à-dire contacter en priorité votre médecin traitant. C’est lui ensuite qui doit vous diriger s’il le faut vers l’un des centres dédiés au coronavirus dans le département.

Dans ces maisons médicales, dans ces espaces créés spécialement, des médecins volontaires vont vous ausculter. Ils estiment qu’ils vont traiter 3 types de situations : dans un premier cas si vous avez de légers symptômes, le traitement doit s’effectuer à la maison. 

Ensuite, si vous avez des signes plus importants, retour chez vous également mais en plus du traitement vous serez suivis à distance, recontactés quelques jours plus tard pour un nouveau bilan. Sachant que souvent s’il y a aggravation de la santé, elle se fait 6 à 7 jours plus tard.

Enfin, justement si vous présentez déjà des symptômes graves en vous présentant, là oui vous serez envoyés directement pour une hospitalisation.

Des médecins à la retraite sont prêts à venir renforcer ce dispositif, plus de 12 centres sont identifiés dans le Gard; et d’autres vont suivre

Objectif clair : soigner, guérir autant que possible à domicile, et réserver les hôpitaux aux cas les plus complexes, pour se laisser un maximum de chances de protéger le plus grand nombre. 

L idée n’est pas de frapper directement à la porte de ces centres dédiés. Ils sont bien consacrés entièrement à la gestion de patients susceptibles d’être atteints de coronavirus ; des médecins généralistes vont y assurer des permanences à tour de rôle, des vacations de plusieurs heures. D’ailleurs même des médecins à la retraite se déclarent prêts à reprendre du service pour prêter main forte ; et s’il le faut vraiment, si vous n’avez pas trouvé d’interlocuteur, ils vous recevront. Mais avant cela, le premier réflexe doit rester de contacter son médecin traitant. Pourquoi ? Parce que c’est lui qui vous connaît le mieux. Charge à lui de vous envoyer ou pas vers ces centres.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que ne pas surcharger les hôpitaux, c’est le meilleur moyen de soigner le plus de patients possibles.

Au moins 12 centres dédiés dans le Gard, d’autres vont suivre

La maison médicale de Nîmes va opérer en « centralisateur » des demandes. Et tout autour dans le département, un maillage est organisé pour quadriller le Gard et couvrir au mieux la population. Voici la liste des centres identifiés, elle est provisoire, car d’autres pourraient suivre et venir grossir les rangs.

Nîmes : Maison médicale de garde ouverte de 8h à 20h à Carémeau. Plutôt la journée pour le Covid 19, le soir pour le autres pathologies

Alès : Transfert de la MMG vers un gymnase mis à disposition par la Ville. Ouverture dès lundi

La Vaunage : Maison de santé pluri professionnelles de la Vaunage à Calvisson, 9h 18h.
 

Vergèze Codognan Mus Gallargues  Salle mise à disposition par la communauté de commune ouverture 9h 18h .

Vauvert, St -Laurent-d’Aigouze, Uchaud, Bernis, Aigues-Mortes, Beauvoisin, Générac : lieu proposé à Vauvert par la Mairie non encore défini. Médecins et infirmières seront prêts fins mars, du lundi au vendredi  de 8h à 12h.

Bellegarde, Garons, Manduel, Bouillargues, Redessan : clinique La Camargue à Bouillargues. Mise à disposition gracieuse d’une aile de la clinique avec huit chambres,  Démarrage début de semaine

Remoulins et villages alentours : bâtiment modulaire sur parking de la Maison de santé pluriprofessionnelle mis à disposition par les professionnels de santé de la MSP. Horaires 9h 18h

Uzes et périphérie : crèche de l’hôpital.

La Gardonnenque : St-Géniès, La Calmette, Fons, St Anastasie, Moussac, St Mamert, Brignon et Cruvières. Lieu Caserne des pompiers de St-Géniès. 

Pont-Saint-Esprit : locaux proposés par la mairie

Saint-Jean-du-Gard, Lasalle : organisation par deux Maisons de santé pluriprofessionnelles.  

Sauve : Maison de santé pluri professionnelle. Si surcharge, organisation avec Quissac et St-Hippolyte.

Bagnols-sur-Cèze : très certainement géré par l’hôpital local.

Sommières : organisation d’un lieu en lien avec la Mairie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess