Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : des chercheurs lancent une étude nationale sur les effets psychologiques du confinement

Les scientifiques du laboratoire de psychologie de Nantes ont mis en ligne une étude nationale afin de récolter le plus de données possibles sur les effets psychologiques de la crise sanitaire liée au virus COVID-19.

Les chercheurs veulent connaître l'impact psychologique du confinement
Les chercheurs veulent connaître l'impact psychologique du confinement © Maxppp - CHRISTOPHE BARREAU

Comment vivez-vous cette période émotionnellement, socialement ? Aujourd’hui, demain. Au fil des jours qui passent. Comment  appréhendez-vous la distanciation sociale ? L’acceptation des mesures ? Quelle est votre perception du risque, votre niveau d’anxiété, quels sont les symptômes physiques ou psychologiques que vous ressentez par rapport au confinement… Ce sont quelques-unes des questions que se posent les psychologues nantais.  

"Nous voulons d'abord comprendre l’évolution du vécu émotionnel, affectif, comportemental induit par la crise sanitaire, les effets du confinement et leurs conséquences psychosociales" explique Ghozlane Fleury-Bahi, Professeure en Psychologie sociale et environnementale à l’université de Nantes et directrice du Laboratoire de Psychologie des Pays de la Loire. 

Mais ce qui intéresse les chercheurs c'est aussi de "proposer une analyse au fil du temps, pendant les 12 prochaines semaines" précisent Anne Congard et Abdel Boudoukha, également à l’initiative de l’étude et professeurs en psychologie clinique et de la santé. 

Eclairer les décideurs

Les résultats pourront permettre "d'établir des préconisations pour éclairer les décideurs publics  dans l’optimisation de leurs choix de politiques, aider la prise en charge et l’accompagnement des publics fragilisés, vulgariser ces phénomènes et diffuser cette connaissance pour qu’elle soit partagée, et permettre d’accélérer la gestion de la sortie de crise" poursuivent les chercheurs. 

Un autre projet de ce type sur l'impact psychologique du confinement a été lancé à Lyon

Une équipe de quatorze chercheurs de Harvard, Princeton, le MIT, Oxford ou encore Cambridge regroupant des scientifiques issus des sciences sociales, des études comportementales, d’économie ou des politiques publiques, a aussi mis en ligne un questionnaire pour étudier nos comportements face aux mesures de confinement généralisées dans le monde.

> Accéder à l'étude nationale des chercheurs nantais.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu