Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo : 13 départements en vigilance rouge canicule, 47 en vigilance orange aux orages

Coronavirus : des consignes reçues par les hôpitaux de la Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne

Alors qu'un homme est suspecté d'avoir été contaminé par le coronavirus à Bordeaux, les hôpitaux de la Mayenne ont reçu le lundi 20 janvier des consignes très claires de précaution de la part de l'Agence Régionale de Santé.

Coronavirus (illustration)
Coronavirus (illustration) © Maxppp - Arne Dedert

L'inquiétude a légèrement monté en France ce vendredi, après un cas suspect de coronavirus à Bordeaux. Un homme a été pris en charge par le SMUR alors qu'il se plaignait de fièvre et de toux. Ce malade revenait de Chine et a déclaré avoir été en contact avec des personnes de la province de Wuhan, là où le virus a commencé à se propager. En Mayenne, par précaution les hôpitaux de Château-Gontier-sur-Mayenne, Laval et Mayenne ont reçu des consignes très claires de l'Agence Régionale de Santé.

Ces consignes ont été émises en premier lieu par le Ministère de la Santé et transmises aux établissements le lundi 20 janvier. Si un professionnel de santé suspecte une infection, il est tenu de le signaler immédiatement au SAMU. Le médecin qui a pris en charge à la base le patient lui fait remplir un questionnaire en présence ci-possible d'un infectiologue. 

L'idée c'est d'évaluer le risque d'une contamination ou pas du coronavirus. Si la personne est classée en cas dit "possible", elle sera immédiatement prise en charge dans un centre hospitalier, et tenue éloignée des autres pensionnaires de l'établissement. Si le patient est classé en cas "exclu", il sera seulement pris en charge par son médecin traitant comme habituellement.

Les hôpitaux mayennais ont reçu ces consignes de précaution il y une semaine. Aucun cas suspect n'a pour l'instant été repéré dans le département.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess