Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : des Ehpad de l'Hérault remettent en place un confinement partiel

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Avec l'augmentation du nombre de cas de Covid-19 en France, les Ehpad vont-ils devoir progressivement se reconfiner ? L'ARS Occitanie vient en tout cas de leur adresser de nouvelles préconisations pour limiter au maximum le risque de contamination des personnes les plus vulnérables.

Des visites en EHPAD désormais plus encadrées que lors du déconfinement
Des visites en EHPAD désormais plus encadrées que lors du déconfinement © Maxppp - QUEMENER YVES-MARIE

C'est un fait avéré. Dans l'Hérault, le nombre de cas de Covid-19 progresse désormais plus vite que dans d'autres départements d'Occitanie. Dans les Ehpad pour l'instant, on ne parle pas de reconfinement intégral, mais plutôt de reconfinement partiel

Sur préconisation de l'Agence Régionale de Santé, les visites des proches doivent être désormais plus encadrées et limitées. Cela peut aller jusqu'à une demi-heure par semaine, pas d'avantage.

Des visites qui doivent en plus, s'effectuer dans une salle dédiée, sur rendez-vous, et avec respect bien sûr de la distanciation physique. Les sorties des résidents à l'extérieur sont elles déconseillées ou interdites. 

Quarantaine pour les objets apportés par des proches

Enfin, dans certains établissements, les produits ou objets provenant de leurs proches et à destination des résidents peuvent quant à eux faire à nouveau l'objet d'une quarantaine de quelques jours avant de leur être remis en mains propres.

À Montpellier, plusieurs Ehpad ont décidé, dès ce lundi, de mettre en place ces nouvelles restrictions, et ont aussitôt prévenu les familles de leur résidents. C'est le cas notamment des Ehpad du ressort du groupe Mutualité Française Grand Sud.

Mais tous les établissements ne leur ont pas nécessairement emboîté le pas. C'est à la discrétion de leurs directeurs ou directrices, en fonction de la situation spécifique de leur établissement et de leurs résidents précise l'ARS.

On évitera au maximum la suppression pure et simple des visites - Bertrand Prudommeaux

"On évite ainsi, et on évitera au maximum la suppression pure et simple des visites", explique Bertrand Prudommeaux, directeur de l'Offre de Soins et de l'Autonomie à l'ARS Occitanie.  

"On veut éviter que trop de personnes à la fois se croisent. On comprend que cela soit mal vécu par les familles. Mais la situation épidémique aujourd'hui est telle, qu'on préfère faire ces préconisations plutôt que de devoir dans l'avenir prendre des mesures plus drastiques qui pourraient aller, si la situation dérape, jusqu'à la suppression de ces visites." 

Bertrand Prudommeaux, Directeur Offres de Soins et Autonomie à l'ARS Occitanie

Des restrictions difficiles à accepter pour les familles

Du côté de certaines familles de résidents, ces nouvelles préconisations passent effectivement un peu mal. Florence, dont la tante âgée de 92 ans est pensionnaire de l'Ehpad Les Couleurs du Temps à Montpellier, a reçu une lettre de la direction de l'établissement les lui annonçant, dès ce lundi. 

"Cette situation me chagrine. Qu'est ce que cela signifie exactement ? Qu'il y a de nouveau des cas positifs dans les Ehpad, que cela va petit à petit nous amener vers un confinement identique à celui du mois de mars ?", s'interroge Florence.

Cette situation me chagrine - Florence

"Ce sont des mesures que je peux comprendre, mais sans réellement les comprendre. Car on voit beaucoup de monde dans la rue, les gens ressortent et les bars sont remplis. Je ne m'attendais pas à ce que cela revienne aussi vite !"

Florence, nièce d'une résidente d'un EHPAD de Montpellier

Choix de la station

À venir dansDanssecondess