Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : des élus et des médecins réclament le report des élections municipales

- Mis à jour le -
Par , France Bleu
France

Plusieurs élus et un collectif de médecins demandent le report des municipales, dont le premier tour est maintenu ce dimanche, après l'annonce d'Edouard Philippe de fermer tous les commerces "non-essentiels" à partir de minuit pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Les élections municipales ont lieu ces 15 et 22 mars.
Les élections municipales ont lieu ces 15 et 22 mars. © AFP - Romain Longieras / Hans Lucas

Des élus ont réclamé ce samedi soir le report des élections municipales, alors que les mesures de lutte pour endiguer l'épidémie de coronavirus ont été renforcées. Parmi eux, plusieurs présidents des régions (Occitanie, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Normandie et Corse).

Des appels d'élus qui se multiplient

"Incompréhension totale du pays: au vu de la gravité des décisions prises ce soir, comment maintenir le vote aux élections municipales ?", écrit Valérie Pécresse, présidente la région Ilde-de-France, qui demande "au gouvernement de prendre ses responsabilités".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Je demande l’annulation du scrutin municipal", a tweeté Gilles Siméoni, président du Conseil exécutif de Corse. "Parce qu’il est de mon devoir de protéger les Corses. Et pour que le suffrage universel puisse, une fois l’épidémie vaincue, s’exprimer dans des conditions normales."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Il était légitime de maintenir le souffle démocratique de notre Nation ! Mais ce soir, face aux faits, il devient raisonnable, cohérent et même nécessaire de reporter le scrutin municipal", s'insurge sur Twitter le président de la région Sud/Provence-Alpes-Côte d'Azur, Renaud Muselier. Il appelle ainsi le gouvernement à organiser le scrutin "une fois l’épidémie vaincue collectivement".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour Hervé Morin, le président de la région Normandie, "si la situation sanitaire s’est à ce point aggravée entre jeudi et aujourd’hui au point de fermer la quasi-totalité des commerces, ces élections municipales n’ont pas de sens". Il avertit, les élections "doivent être reportées car elles vont s’avérer faussées".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La présidente de la région Occitanie, Carole Delga écrit sur Twitter qu'au "vu des dernières déclarations du Premier ministre Édouard Philippe et de l’inquiétude grandissante de la population, [elle] estime qu’il est plus sage de reporter les élections municipales".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le député La France insoumise Eric Coquerel demande lui aussi le report du scrutin sur Twitter. "Après les annonces d'Edouard Philippe, je ne comprends définitivement pas que les élections municipales ne soient pas reportées. Dire que les Français ne prennent pas assez conscience du danger et dans le même temps augmenter les risques de propagation est une faute."

"Le Premier ministre a raison de changer de ton et de braquet. Mais le maintien des élections dans ces conditions n’est-il pas contradictoire?", s'interroge le député européen Place publique Raphaël Glucksmann. "Comment fermer tous ces lieux, exhorter les personnes vulnérables à ne plus sortir de chez elles et maintenir le scrutin ?"

Un collectif de médecins doute de l'efficacité des mesures de protection

"Monsieur le président, médecins, nous vous demandons le report des élections municipales", réclame de son côté un collectif de 17 médecins dans une tribune adressée à Emmanuel Macron, publiée sur le site Atlantico. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour ces 17 médecins, "la diffusion et la gravité" de la pandémie "ont surpris le monde entier". "Nos structures de santé sont en tensions maximales, alors que l'épidémie n'en est qu'à son début", déplorent-ils. Dans ces conditions, " il nous semble indispensable de repousser les élections dans une démarche de protection de la santé et de la vie de chacun de nos concitoyens", écrivent-ils.

Pour ces spécialistes de la santé basés à Paris, Nîmes et Strasbourg, "le contrôle des distances entre les personnes est complexe à mettre en œuvre, que ce soit dans un bureau de vote ou à l'extérieur". "L'observance de l'hygiène des mains par les votants et membres du bureau de vote, parait illusoire", selon eux. Ils font référence aux consignes données cette semaine par le ministère de l'Intérieur pour minimiser les risques dans les bureaux de vote.

Bilan de l'épidémie en France : 4.500 cas et 91 morts

Le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a présenté le dernier bilan de l'épidémie de Coronavirus Covid-19 en France ce samedi soir : il est de 4.500 cas de contamination confirmés et de 91 morts. C'est 12 décès et 838 cas supplémentaires en 24 heures en France. Le nombre de cas a doublé en 72 heures. Il y a 300 cas graves en réanimation. Le pays est désormais au stade 3 de l'épidémie.

"La circulation du virus est intense et rapide", a martelé Jérôme Salomon. "Nous allons vers une épidémie généralisée dans les prochains jours. Il n'y a pas suffisamment de prise de conscience par les Français." Toutes les régions sont concernées. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess