Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : des élus marseillais testés... sans passe-droit

-
Par , France Bleu Provence

Depuis quelques jours, plusieurs cadres des Républicains à Marseille ont subi le test de dépistage du coronavirus et certains sont positifs. D'autres n'avaient pratiquement pas de symptômes. Avec ou sans traitement de faveur ?

L'Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) à Marseille
L'Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) à Marseille © Maxppp - Nicolas Vallauri

Lundi dernier, Jean-Claude Gaudin a subi le test de dépistage du Covid-19. Négatif. Le maire de Marseille n'avait aucun symptôme grave de la maladie, mais dans son entourage, plusieurs élus sont porteurs du coronavirus, notamment Martine Vassal, candidate à sa succession. 

Plusieurs élus ont été testés à l'IHU dirigé par le professeur Raoult. Dans cet établissement, la doctrine officielle des autorités sanitaires n'est pas suivie. "Leur politique est de tester tous ceux qui le souhaitent, explique le président du groupe des Républicains au conseil municipal de Marseille, Yves Moraine, lui aussi positif au coronavirus. J'ai été testé au milieu de dizaines de Marseillais qui avaient entendu parler de ça. Ce n'est pas du tout un passe-droit."

Tendance au test généralisé à Marseille

Ce jeudi, le professeur Didier Raoult le confirme dans une vidéo : il affirme qu'il faut d'abord faire du diagnostic.

"Tout le monde peut être diagnostiqué et tout le monde peut être traité. La question de dire 'Écoutez, si vous êtes malade, restez à la maison et attendez que ça passe, et si ça devient grave on vous mettra en réanimation', ça n’est pas une réponse."

Le directeur de l'IHU estime même que le confinement instauré en Italie puis en France n'empêche pas l'évolution exponentielle du virus. En attendant, tout le monde pourrait donc se faire tester à Marseille. Vous pouvez aussi essayer ce test en ligne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess