Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : des étudiants de Sciences Po Reims appliquent les consignes de sécurité

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Des étudiants et enseignants du campus de Sciences Po à Reims se sont mis en "quatorzaine". Mesure de précaution après un voyage ou un passage en Italie, à Milan. La direction de l'établissement relaye les consignes du ministère de la santé..

Le campus de Sciences Po Reims
Le campus de Sciences Po Reims © Radio France - Aurélie Jacquand

Selon une information révélée par nos confrères de France 3 Champagne-Ardenne et confirmée par la direction de Sciences Po à Reims, des étudiants n'ont pas repris les cours cette semaine.  La direction applique les consignes du ministère de la santé, les incite à rester chez eux et surveiller leur température deux fois par jour.  Des étudiants ou des enseignants qui ont transité ou séjourné à Milan, en Lombardie. Il s'agit aussi d'étudiants qui auraient été en contact avec des étudiants de retour de cette région italienne touchée par le Covid-19 , le nom donné par les scientifiques à ce coronavirus. D'autres étudiants revenus d'Asie seraient également concernés par ces mesures de précaution. La direction de Sciences Po n'est pas encore en mesure de chiffrer le nombre exact d'étudiants ou d'enseignants concernés, le recensement est en cours. 

Ce mercredi on apprend que de nouveaux cas de coronavirus ont été confirmés par les autorités françaises à Amiens et Strasbourg. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu