Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hommage national aux victimes du coronavirus : "Cela ne me rendra pas ma mère"

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Béarn Bigorre, France Bleu

Le gouvernement veut rendre un hommage national aux morts du Covid-19. France Bleu Béarn Bigorre a rencontré Bernadette et Julie*, toutes deux ont perdu un proche, toutes deux sont sceptiques après cette annonce.

De nombreuses personnes sont décédées dans des Ehpad sans pouvoir voir leur proche une dernière fois (image d'illustration)
De nombreuses personnes sont décédées dans des Ehpad sans pouvoir voir leur proche une dernière fois (image d'illustration) © Radio France - Jean-François Fernandez

Alors que le porte parole du gouvernent, Gabriel Attal, indique qu'il y aura "évidemment un moment d'hommage et de deuil pour la Nation" en mémoire des victimes du Covid-19 et que la France vient de franchir la barre symbolique des 100 000 morts ce jeudi 15 avril, en Béarn, les familles sont partagées sur la nécessité de ce moment.

Bernadette qui a perdu l'an dernier une grand mère dans "des conditions horribles" explique "ne pas avoir envie de repenser à ça". Elle dit comprendre que certaines familles aient besoin de cet hommage de tout le pays. Comme tant d'autres proches de victimes du Covid, elle n'a pas pu accompagner cette grand-mère qui se trouvait en Ehpad (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes). "On nous a appelés pour nous dire qu'elle avait fait un malaise et en suivant, on nous a dit qu'elle était décédée. Nous n'avons pas pu l'approcher parce qu'il y avait suspicion de Covid. Il n'y a pas eu de cérémonie, rien du tout ! Elle a été enterrée dans un sac blanc".

"Ça ne changera pas ma colère"

Julie* ne comprend pas pourquoi le gouvernement veut rendre un hommages aux morts du Covid-19 maintenant. "Rendre un hommage c'est comme si on pensait que tout était derrière nous et que ça y est, on en est sortis. Or on en est pas sortis", explique celle qui a perdu sa mère de 89 ans, contaminée dans un Ehpad de Lons, en novembre dernier. Elle ne souhaite pas y participer, tout simplement parce que "cela ne me rendra pas ma mère", confie-t-elle. 

*Prénom d'emprunt

Choix de la station

À venir dansDanssecondess