Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : des femmes enceintes annulent leurs rendez-vous, la maternité Jeanne-de-Flandre s'inquiète

-
Par , France Bleu Nord

La maternité Jeanne de Flandre, située sur le site du CHU de Lille, lance un message à destination des futures mamans : il faut venir aux consultations ! Car depuis le début de l'épidémie, de nombreux rendez-vous sont annulés, les femmes craignant d'être contaminées par le coronavirus.

Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, la maternité Jeanne-de-Flandre de Lille constate des annulations de rendez-vous de suivi de grossesse (photo d'illustration)
Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, la maternité Jeanne-de-Flandre de Lille constate des annulations de rendez-vous de suivi de grossesse (photo d'illustration) © Maxppp - PHOTOPQR/LE PROGRES

La maternité du Centre hospitalier de Lille s’inquiète pour les futures mamans. A Jeanne-de-Flandre, 5600 femmes accouchent chaque année, et depuis le début de l'épidémie de coronavirus, l'équipe a constaté beaucoup d’annulations de consultations. Ces femmes craignent de se rendre à la cité hospitalière, de peur d’être contaminées.

Pas de contact possible avec les malades

Or, la maternité est totalement indépendante de l’hôpital où se trouvent  les malades du Covid-19, et à l’intérieur même de la maternité, les femmes qui sont suspectées d’être touchées sont prises en charge totalement à part. "Toutes les précautions sont prises pour éviter les risques de contamination", assure Véronique Debarge, professeure en gynécologie obstétricale et responsable de la maternité Jeanne de Flandre, "il y a plus de risques à ne pas faire suivre sa grossesse que de venir à la maternité actuellement".

ECOUTEZ : Véronique Debarge, professeure en gynécologie obstétricale et responsable de la maternité Jeanne de Flandre

En tant que femme enceinte, je me sentais plus fragile

La gynécologue dit "comprendre" cette réaction, "la grossesse est parfois stressante, la situation sur le Covid inquiète encore plus les patientes enceintes, plus vulnérables que les autres". Une inquiétude vécue par Mathilde, qui a accouché d’un petit garçon le 4 avril à Jeanne-de-Flandre : "je me disais 'si je vais à l'hôpital, je vais me retrouver en contact avec des gens porteurs du virus'. En tant que femme enceinte, je me sentais plus fragile, et ça me stressait. Mon dernier rendez-vous du neuvième mois a été fait par téléphone. Ça m'a rassurée".

ECOUTEZ : les femmes enceintes, inquiètes, hésitent à se rendre à leurs consultations à la materninté

Développement de la téléconsultation

La maternité a en effet pris des mesures pour inciter les femmes enceintes à consulter : la téléconsultation s'est développée, les horaires des rendez-vous ont même été adaptés pour qu’il n’y ait jamais personne en salle d’attente. "Et puis nous appelons systématiquement nos patientes, 24 à 48 heures avant la consultation. A la fois pour s'assurer qu'elles ne sont pas suspectes d'une infection par le Covid-19. Dans ces cas-là, nous les orientons dans un circuit complètement isolé. A la fois pour les rassurer sur toutes les mesures-barrières qu'on a mis en place".

Au début du confinement, trois femmes suivies à Jeanne-de-Flandre ont accouché chez elles. Même s'il est impossible de savoir si c'est par crainte du coronavirus, la situation est inhabituelle. La maternité autorise les pères en salle d'accouchement. Ils peuvent ensuite rester 24 heures avec la mère et l'enfant, confinés dans la chambre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess