Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : des masques gratuits à disposition de tous les habitants du Territoire de Belfort

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Chaque habitant du Territoire de Belfort devrait disposer d’un masque gratuit d’ici le 11 mai prochain. Le Conseil Départemental du Territoire de Belfort et l’Association des Maires annoncent ce mardi avoir commandé 200 000 masques en tissu lavables et réutilisables. Aux mairies de s’inscrire.

Les masques en tissu seront fabriqués par la société RKF dans un atelier de 1 000 m2 au Techn’Hom de Belfort
Les masques en tissu seront fabriqués par la société RKF dans un atelier de 1 000 m2 au Techn’Hom de Belfort © Maxppp - Jérôme HUMBRECHT

Le bon de commande est signé. En partenariat avec l’Association des Maires, le Conseil Départemental du Territoire de Belfort annonce ce mardi la commande de 200 000 masques pour couvrir tous les besoins des habitants du département. « Le président de la république souhaite que chaque français soit équipé d’un masque en vue de préparer le début du déconfinement à partir de 11 juin. Nous avons donc anticipé cette échéance », explique Florian Bouquet, président du Conseil Départemental.

RKF au cœur du dispositif

Ces masques, en tissu lavables et réutilisables une soixantaine de fois, seront fabriqués par la société RKF installé au Techn’Hom de Belfort. L’entreprise a monté un atelier de 1 000 m2 spécialement dédié à la conception de masques. Ces protections, de classe 2, sont conçus de manière à assurer un niveau de filtrage de l’air très élevé. « Ce type de masque est d’ailleurs reconnu par la DGA, Direction Générale des Armées », précise le président du Département. RKF s’apprête également à livrer 60 000 autres masques à la ville de Belfort.

Distribution avant le 11 mai

Les communes du Territoire de Belfort qui souhaitent recevoir des masques pour leurs habitants doivent se faire connaître auprès du département. Les masques seront livrés avant le 11 mai, probablement dans le courant de la semaine précédente, dans les mairies. Charge ensuite à elles d’en assurer la distribution.

Florian Bouquet, président du Conseil Départemental du Territoire de Belfort, a commandé 200 000 masques pour couvrir tous les besoins du département
Florian Bouquet, président du Conseil Départemental du Territoire de Belfort, a commandé 200 000 masques pour couvrir tous les besoins du département © Maxppp - Lionel Vadam

« Nos agents seront en bout de chaîne pour conditionner les masques pour chaque commune inscrite. Le service logistique du département assurera ensuite la livraison auprès de chaque mairie. Ce sera ensuite aux maires d’organiser la distribution soit en porte à porte pour les petits villages, soit en proposant des créneaux en mairie pour distribuer selon les rues et les quartiers pour les plus grandes communes », explique Florian Bouquet. Certains maires seraient prêts à aller distribuer eux-mêmes les masques dans les foyers.

Une commande de 490 000 euros

Si les habitants recevront les masques gratuitement, c’est parce que la collectivité et l’association des maires vont mettre la main au chéquier. Il s’agit d’une commande ferme de 200 000 masques au prix unitaire de 2 euros 45. Dans le détail, 1 euro par masque sera à la charge des communes et 1 euro 45 à la charge du département. Le montant global de l’investissement s’élève à 490 000 euros. « Chaque maire ne pouvait pas imaginer passer commande pour sa commune sans maîtriser le prix et le délai. Il était cohérent qu’il y ait un regroupement de l’ensemble de ces commandes. Seul le département pouvait être en capacité de le faire. Chaque commune pourra commander le nombre de masques qu’il souhaite. Les maires ont reçu un mail lundi pour être informé », explique Pierre Rey, président de l’Association des Maires du Territoire de Belfort.

Un nouveau désengagement de l’Etat 

Le représentant des maires, élu à Autrechêne, considère par ailleurs que l’Etat n’assume pas ses responsabilités dans la gestion des masques. « Ce n’est pas une situation normale. Compte tenu des déclarations du président de la République, l’Etat aurait dû être en capacité de doter chaque français de masque. Encore une fois, les maires sont à la manœuvre et assument avec leur budget cette dotation qui aurait dû être prise en charge par l’Etat », indique Pierre Rey.

Pierre Rey, président de l’Association des Maires du Territoire de Belfort, dénonce une nouvelle forme de désengagement de l’Etat dans la gestion des masques pour faire face au coronavirus
Pierre Rey, président de l’Association des Maires du Territoire de Belfort, dénonce une nouvelle forme de désengagement de l’Etat dans la gestion des masques pour faire face au coronavirus © Maxppp - Lionel Vadam

En 24 heures, une quarantaine de communes du Territoire de Belfort a déjà passé commande auprès du Conseil Départemental soit près de la moitié des municipalités. Des villages comme Buc ont demandé une centaine de masques en tissu. Des villes comme Essert, Bavilliers ou encore Giromagny en ont commandé entre 4 000 et 5 000. Les inscriptions devraient s’accélérer dans les jours à venir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu