Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : "Des millions de masques sont disponibles en Chine, mais la France ne les achète pas !"

-
Par , France Bleu Hérault

Jérome Canaguier, un Héraultais actuellement présent en Chine pour raisons professionnelles, s'étonne que la France n'y achète pas davantage de masques de protection alors que ces derniers y sont produits par millions tous les jours. Il était l'invité de France Bleu Hérault ce mardi depuis Canton.

Selon Jérome Canaguier, la Chine produit actuellement 10 millions de masques par jour
Selon Jérome Canaguier, la Chine produit actuellement 10 millions de masques par jour © Maxppp - Maxppp

Il est actuellement confiné dans un hôtel de la ville de Canton, au sud-est de la Chine. Un traitement obligatoire pour tous les étrangers qui arrivent dans le pays. Jérome Canaguier, qui vit dans la région du Vigan (Hérault), est chargé d'affaires dans l'industrie. "La Chine exige ce confinement chez toute personne venant de l'étranger aujourd'hui parce qu'on considère qu'il n'y a plus aucun pays dans le monde qui aurait pu être épargné par je ne sais quel miracle. Donc, en fait, aujourd'hui, tout étranger arrivant en Chine passe 14 jours confiné", explique-t-il.

Jérome Canaguier observe depuis quelques jours une reprise progressive de l'activité dans le pays : "Dans tout le pays, cela fait déjà plusieurs semaines que les gens sont dans les rues avec un masque, pendant 100% de leur temps, et ils veillent à ne pas répandre à nouveau le virus. L'activité a repris, mais les écoles restent quand même fermées et les personnes sont priées de faire du télétravail. Mais les rues sont pleines. On voit à nouveau plein de voitures, des embouteillages, pleins de vélos et de scooters ."

"Envoyez-nous un mail, on attend..."

Ce que ne comprend pas en revanche le chargé d'affaires héraultais, c'est l'immobilisme des autorités françaises concernant les masques de protection qui, selon lui, sont pourtant produits en grande quantité en Chine : 

"Ces masques, les Chinois les ont produits par dizaines de millions parce qu'ils en avaient un besoin gigantesque, explique Jérome Canaguier. Le pays compte plus d'un milliard d'habitants et il n'y a jamais eu de pénurie ici puisqu'ils sont vendus par lots de 10 et que les gens ont respecté le rationnement. Il y a donc la possibilité de faire de l'export. Mais en France, il est difficile de trouver des personnes qui sont simplement prêtes à les acheter. Lorsque l'on propose à une pharmacie,  à un hôpital ou à une mairie, la réponse est toujours "Envoyez-nous un email, on attend..." Il n'y a donc aucune autorité qui s'occupe d'acheminer des masques ? Chacun attend le feu vert providentiel de quelqu'un, et donc ça traîne !"

Le témoignage de Jérome Canaguier, un héraultais actuellement présent en Chine

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu