Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : lueur d’espoir en Europe, les Etats-Unis s'enfoncent dans la crise

-
Par , France Bleu

Alors que les Etats-Unis s'enfoncent dans la crise avec plus de 1.200 morts du coronavirus en une journée, les chiffres annoncés par l'Italie et l'Espagne sont plutôt encourageants. En France, des signes d'un ralentissement de la pandémie se font sentir même s'il faut rester prudent.

Le nombre de morts quotidiens diminue en Italie.
Le nombre de morts quotidiens diminue en Italie. © Radio France - Nathanael Charbonnier

Alors que les États-Unis deviennent le nouvel épicentre de la pandémie de coronavirus avec plus de 1.200 morts ce dimanche, l'Europe commence à voir des signes encourageants. Le nombre de morts quotidiens baisse en Italie, en Espagne et en France. La situation reste tendue malgré tout.

Baisse importante du nombre de décès en Italie

En Italie, pays le plus durement touché en Europe avec près de 16.000 morts du coronavirus, les autorités ont annoncé le décès de 525 personnes ce dimanche. Il s'agit du chiffre le plus faible enregistré depuis le 19 mars. 

Dans le même temps, le nombre de malades soignés en soins intensifs continue de diminuer et est repassé sous la barre des 4.000 malades le week-end dernier. En Espagne, où plus de 12.000 personnes ont succombé au virus, le constat est le même. 

Le gouvernement a annoncé ce dimanche la mort de 674 personnes en une journée mais les chiffres de la mortalité sont en baisse depuis trois jours consécutifs dans le pays.  

Des signes d'amélioration en France

Ce dimanche, le ministère de la Santé a annoncé la mort de 357 Français en une journée, soit le chiffre le plus faible depuis près d'une semaine. Le nombre de personnes en réanimation est lui aussi en baisse depuis quatre jours consécutifs. 

Cette inversion récente des courbes semble être consécutive aux mesures de confinement. Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a rappelé ce dimanche soir sur France 2 que "le relâchement, c'est l'allié du Covid"

Même si les "Français ont respecté le confinement", davantage de monde est sorti dehors ce dimanche sous l'effet de la météo printanière. Le corps médical craint une nouvelle hausse des contaminations et des hospitalisations dans les quinze prochains jours si les mesures de confinement sont de moins en moins respectées.

Une situation toujours tendue

Cette lueur d'espoir ne doit pas faire oublier la situation toujours très tendue dans plusieurs services de réanimation d'Ile-de-France et du Grand Est. Des malades, gravement touchés, ont encore été transférés par train vers la Bretagne ce dimanche. 

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a d'ailleurs laissé entendre le week-end dernier que les mesures de confinement pourraient se poursuivre après le 15 avril

De l'autre côté de la Manche, en revanche, l'inquiétude est importante. Le nombre de morts au Royaume-Uni reste très élevé avec plus 600 décès ce dimanche. Le bilan total atteint désormais près de 5.000 morts

La reine Elisabeth II a pris la parole en direct à la télévision ce dimanche soir. "Nous vaincrons", a-t-elle déclaré alors que le Premier ministre Boris Johnson a été hospitalisé dix jours après avoir été testé positif au coronavirus. 

Le chef de gouvernement doit subir de nouveaux examens par "mesure de précaution" à cause d'une toux persistante. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu