Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : des tests rapides mis en place mercredi en Ile-de-France

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Des tests rapides Covid-19 vont être mis en place dès ce mercredi à l'AP-HP en Ile-de-France. Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, l'a annoncé ce mardi sur France Inter.

Des tests rapides Covid mis en place mercredi en Ile-de-France
Des tests rapides Covid mis en place mercredi en Ile-de-France © Maxppp - Vincent Michel

En Ile-de-France, des tests antigéniques, qui sont des tests rapides, vont être mis en place dès mercredi à l'AP-HP ( Assistance Publique-Hôpitaux de Paris), a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran, invité de France Inter ce mardi. 

Comme le test de référence actuel, les tests antigéniques se font par  prélèvements dans les narines, avec un écouvillon. Mais l'analyse, pour détecter le virus, est beaucoup moins lourde. Ce test antigénique repère des protéines du virus en quelques minutes. Ce test est donc très utile pour trier rapidement les personnes probablement contaminées, dans les aéroports ou à l'accueil des hôpitaux par exemple.

Pour les tests salivaires, le ministre a indiqué attendre "de façon imminente des résultats d'expérimentations qu'on a menées sur des populations importantes... Je croise les doigts pour qu'on puisse passer au salivaire."

La France réalise un million de tests Covid-19 par semaine, mais le temps d'attente pour y accéder et avoir les résultats est souvent très long. 

"J'ai demandé à ce qu'il y ait une priorisation", a déclaré Olivier Véran. "Une personne qui est symptomatique, qui est cas contact doit être testée dans l'urgence. C'est inconcevable qu'il en soit autrement. Il est hors de question qu'elle se fasse refouler d'un labo parce qu'il n'y a pas de place. Là-dessus nous allons encore travailler." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess