Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus dans le Haut-Rhin : deux fois plus d'avis de décès en mars dans les DNA et "L'Alsace"

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

L'Alsace est durement touchée par le coronavirus. On s'en rend compte en tournant les pages des annonces mortuaires dans les journaux locaux. "Les Dernières Nouvelles d'Alsace" et le journal "L'Alsace" font face à un tsunami depuis le début de l'épidémie.

Le service des annonces du journal L'Alsace submergé par les avis de décès pendant la pandémie du Covid-19.
Le service des annonces du journal L'Alsace submergé par les avis de décès pendant la pandémie du Covid-19. © Maxppp - Thierry Gachon

A l'image de la propagation du virus, c'est monté crescendo. On comptait 11 avis de décès le 6 mars dans les deux quotidiens régionaux, les Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA) et L'Alsace, contre 71 avis le 29 mars. En moyenne en mars, dans le Haut-Rhin, leur nombre a été multiplié par deux par rapport à la moyenne des mois de mars de 2016 à 2019.

Du jamais vu au journal "L'Alsace"

"C'est la première fois qu'on a une activité aussi importante" résume Bernard Drubbels, le directeur commercial à Ebra Medias Alsace. "_Je sais qu'_une journée, on a atteint sept pages d'avis de décès dans le Haut-Rhin alors qu'habituellement, on est entre deux et trois". Il constate "une légère baisse ces derniers jours" mais reste prudent en sachant que "ça reste encore au dessus de ce qu'on fait d'habitude". 

Ces infographies publiées dans le journal L'Alsace témoignent de la hausse des décès publiés dans le quotidien :

Visuellement, les pages sont plus denses, car elles peuvent contenir davantage d'annonces mortuaires. Les avis sont plus courts en raison des règles du confinement, les enterrements devant se dérouler en petit comité. 

Le prix d'entrée pour publier un avis de décès dans le Journal l'Alsace est de 165 euros, mais les familles déboursent en moyenne 300 euros. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu