Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : deux nouveaux foyers de contamination en Pays de la Loire, la courbe de l'épidémie en baisse

La prudence reste de mise, mais l'évolution de l'épidémie est positive en Pays de la Loire. Le nombre de personnes hospitalisées est en baisse, comme le nombre de décès liés au Covid-19. Par ailleurs, grâce au système de "contact tracing", deux nouveaux foyers de contamination ont été identifiés.

La courbe de l'épidémie est en baisse dans la région, mais il ne faut pas baisser la garde, préviennent les autorités de santé
La courbe de l'épidémie est en baisse dans la région, mais il ne faut pas baisser la garde, préviennent les autorités de santé © Maxppp - Olivier Lanrivain

Deux nouveaux foyers de contamination ont été détectés en Pays de la Loire. Un dans le centre d'unité Covid du centre hospitalier du Mans, dans la Sarthe, où trois personnels ont été testés positifs et les résultats sont en attente pour 70 personnes testées. Un autre foyer de contamination a été détecté dans l'agglomération nantaise, en Loire-Atlantique, sur un terrain de la communauté des gens du voyage. Une famille a été touchée avec des personnes hospitalisées. Le "contact tracing" a permis de retrouver d'autres cas sur deux autres terrains dans le secteur de Nantes, avec au moins cinq personnes symptomatiques. 

Six foyers avaient déjà été recensés par l'Agence régionale de santé :

  • Un dans un squat du quartier Mellinet à Nantes; 
  • Un au sein de l'entreprise Maître coq en Vendée, où 21 cas positifs sont avérés, 
  • Un au service gériatrique du centre hospitalier de Saumur : 21 patients et sept professionnels sont positifs
  • Un à l'abattoir de l'entreprise Scabev, aux Herbiers, en Vendée, où, sur les 55 personnes testées, 11 ont été confirmées positives, 
  • Un autre à Saumur, lors de funérailles, où trois personnes ont été testées positives et 11 sujets contacts ont été identifiés, 
  • Un foyer de contamination dans une famille au nord de Nantes, avec trois personnes confirmées dans trois foyers distincts, et 15 cas contacts ont été identifiés et à domicile, et dans cette même communauté familiale, cinq personnes sont positives et sont suivies dans le cadre du "contact tracing". 

La courbe épidémique en baisse

Il ne faut surtout pas crier victoire, ont par ailleurs insisté les autorités de santé régionales lors d'une conférence de presse ce mardi. Le nombre de personnes positives au coronavirus est effectivement en baisse, mais l’épidémie circule toujours. Sur les 19.099 tests effectués en Pays de la Loire, 392 sont positifs. Par ailleurs, deux chiffres indiquent que l'épidémie circule beaucoup moins dans la région qu'il y a quelques semaines : le taux de suspicion de Covid lors des passages chez SOS Médecins est de 3,2%, contre 25% atteint au moment du pic de l'épidémie. Aux urgences, les suspicions de Covid ont concerné ce lundi 2,1% du taux de passages dans ce service hospitalier, il était de 20% au pic de l'épidémie. 

Mais il ne faut pas relâcher les efforts, préviennent les autorités de santé, ce sont eux qui permettent une telle évolution. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu