Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : deux nouveaux TGV médicalisés sont arrivés en Nouvelle-Aquitaine

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Gironde

45 malades du Covid-19 sont arrivés en Nouvelle-aquitaine en début d'après-midi ce vendredi 10 avril. Transfert effectué dans deux TGV médicalisés depuis la région Ile de France.

129 patients du grand Est et de la région parisienne sont arrivés en Nouvelle Aquitaine depuis le début de l'épidémie
129 patients du grand Est et de la région parisienne sont arrivés en Nouvelle Aquitaine depuis le début de l'épidémie © Maxppp - Fabien Cottereau

Ce sont finalement 45 et non 48 malades du coronavirus qui ont été transférés ce vendredi de l'Ile-de-France (et de la gare d'Austerlitz à Paris) vers la Nouvelle-Aquitaine, lors d'une nouvelle opération d'évacuation destinée à soulager les hôpitaux franciliens. 

Un seul décès à ce jour

L'un de ces trains est arrivé vers 13H00 en gare de Bordeaux où une quinzaine de véhicules médicalisés du Samu, des pompiers et de la Croix-Rouge devaient répartir 24 patients vers des hôpitaux de la métropole. L'autre train est entré quasi-simultanément en gare de Poitiers-Futuroscope, avant son terminus à Angoulême, pour un autre transfert de 21 malades qui devaient être conduits en ambulance ou en hélicoptère notamment vers l'hôpital de Périgueux. Trois patients en souffrance ne sont pas montés au dernier moment à Paris dans ce deuxième TGV.

La Nouvelle-Aquitaine, relativement épargnée par le coronavirus, a pris en charge, à ce jour, un total de 129 malades, venus d'Ile-de-France et du Grand Est. Sur les 84 premiers cas transférés du Grand Est et d'Ile de France, il y a eu un décès et 24 (soit 28%) ont quitté les services de réanimation. 

Si certains sont rentrés chez eux, l'Agence Régionale de Santé de Nouvelle Aquitaine rappelle que pour la majorité, il y a un passage souvent obligé en service de médecine classique à l’hôpital voire en service de convalescence. Un délai supplémentaire pas forcément facile à supporter pour des personnes qui ont certes échappé à la mort, mais qui sont depuis de longues semaines à plusieurs centaines de kilomètres de leur proches. .

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu