Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : deux premiers malades évacués de la région Grand-Est vers les Alpes-Maritimes

-
Par , France Bleu Azur

Deux malades atteints du coronavirus originaires de la région Grand-Est, sont arrivés dans les Alpes-Maritimes ce samedi. Ils pris en charge à Nice et à Cannes. Quatre autres patients seront transférés dans le département d'ici lundi.

Centre hospitalier Simone Veil à  Cannes
Centre hospitalier Simone Veil à Cannes © Maxppp - Patrice Lapoirie

Deux patients infectés par le coronavirus originaires de Franche-Comté, ont été transférés par avion dans les Alpes-Maritimes ce samedi. L'un est hospitalisé en réanimation à Nice, le second à Cannes. "C'est un patient âgé de 60 ans dont l'état justifie une prise en charge en réanimation mais on ne transfère pas des patients qui seraient à un stade ultime de leur pathologie. Cet homme est éligible à des soins critiques et qui requerra toutes nos compétences pour ces soins", préciseYves Servant. 

Le CHU de Nice a atteint le stade de sa phase 1 : les lits de réanimation sont pleins

Le directeur du centre hospitalier Simone Veil à Cannes assure que ses équipes sont prêtes à prendre en charge ces patients. "Cela fait deux - trois semaines que nous nous préparons à ce type de scénario. Nous avons dans notre service de réanimation, un secteur réservé aux patients atteints de la maladie Covid-19. _Le CHU de Nice a atteint le stade de sa phase 1 : les lits de réanimation sont pleins_. Donc les établissements périphériques : Antibes, Cannes, l'Institut Arnault Tzanck sont désormais sollicités pour accueillir ces patients". 

Yves Servant, directeur du centre hospitalier Simone Veil à Cannes

Pas de priorisation des patients 

Le centre hospitalier de Cannes peut accueillir jusqu'à 16 malades contaminés par le coronavirus. Et sans que cela conduise à une sélection des patients, rassure Yves Servant : "Le département des Alpes-Maritimes à l'heure où nous parlons a été relativement épargné. Les Bouches-du-Rhône est le département le plus touché de la région  Provence Alpes Côte d'Azur. Les structures hospitalières sont le plus fortement sous tension. Les établissements publics de santé de notre département sont en capacité de prendre en charge d'autres patients et sans que la question d'une priorisation entre patients des Alpes-Maritimes, des autres départements voire des autres région ne se pose de manière aiguë. Nos capacité d'hospitalisation selon le schéma territorial qui a été arrêté nous permet de satisfaire aujourd'hui, à l'heure où je vous parle, l'admission de nouveaux patients quelle que soit leur origine géographique."   

Yves Servant, directeur du centre hospitalier Simone Veil à Cannes

Quatre autres malades seront transférés dans les Alpes-Maritimes dimanche et lundi 

Quatre autres malades hospitalisés actuellement à Montbéliard, dans la région Grand-Est, seront évacués dans les Alpes-Maritimes : deux dimanche et deux lundi. Ils seront orientés vers les centres hospitaliers de Nice et d'Antibes et le l'Institut Arnaud Tzanck, à Saint-Laurent-du-Var. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu