Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : devant l'augmentation des cas de variants, des mesures sont prises sur l'île de Noirmoutier

-
Par , France Bleu Loire Océan
Noirmoutier

Depuis quelques jours, les autorités sanitaires surveillent la situation sanitaire sur l'île de Noirmoutier. Les chiffres dépassent largement la situation sur le reste du département de la Vendée. A coup de contrôles de gendarmerie et de dépistage, la préfecture espère calmer la flambée.

Devant l'augmentation des cas de Covid-19, une opération de dépistage est organisée les 2 et 3 mars sur l'île de Noirmoutier
Devant l'augmentation des cas de Covid-19, une opération de dépistage est organisée les 2 et 3 mars sur l'île de Noirmoutier © Radio France - Adeline Divoux

Depuis quelques jours, les médecins généralistes de la maison de santé de l'île de Noirmoutier en Vendée alertent les autorités sanitaires. Sur place, le taux d'incidence est de 454 pour 100.000 habitants pour un taux de positivité de 16,5. Un chiffre important, record même, pour l'ensemble du département. Sur le reste de la Vendée, le taux d'incidence est en moyenne de 145 pour 100.000 habitants avec un taux de positivité de 5,7. "La situation se dégrade", d'après l'Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire. 

Des variants qui posent problèmes

D'après Etienne Le Maigat, directeur territorial de la Vendée pour l'Agence Régionale de Santé, "la situation sanitaire n'est sans doute pas étrangère aux variants". En effet, le département compte 361 cas positifs dont dix cas à Noirmoutier. "Il y a une épidémie dans l'épidémie", prévient le directeur territorial de l'ARS. 

Une opération de dépistage qui vise les jeunes 

Pour contrôler cette reprise d’épidémie, l'Agence Régionale de Santé organise une opération de dépistage les mardi 2 et mercredi 3 mars à la salle des fêtes Avenue de la Liberté. "En 48 heures, on espère atteindre les 1000 tests", annonce Etienne Le Maigat. 

J'encourage les jeunes à venir, Etienne Le Maigat, directeur territorial de la Vendée pour l'ARS

En revanche, l'ARS et les élus locaux espèrent toucher les jeunes lors de cette opération. "Ce n'est pas parce qu'on n'a pas de chance d'avoir une forme grave que ce n'est pas grave. On peut devenir un vecteur pour ses parents ou ses grands-parents", répète Baptiste Archambaud, médecin généraliste à la maison de santé de Noirmoutier.

Les élus locaux, la préfecture de Vendée, l'ARS et les médecins s'unissent pour stopper la flambée de l'épidémie sur l'île de Noirmoutier
Les élus locaux, la préfecture de Vendée, l'ARS et les médecins s'unissent pour stopper la flambée de l'épidémie sur l'île de Noirmoutier © Radio France - Nina Valette

L'ARS espère vivement que les jeunes actifs, les adolescents mais aussi les enfants et leurs parents feront le déplacement. "J'encourage les jeunes à venir, à plus forte raison s' ils n'ont pas respecté les gestes barrière. Le variant britannique présent sur l’île en même temps que le sud-africains et le brésilien, sont de nature à accélérer l'épidémie, au vue de la contagiosité. Pour les plus jeunes, ont prévoit d'expérimenter des tests salivaires", ajoute Etienne Le Maigat.

Un contrôle renforcé

Devant la situation inquiétante, la préfecture de Vendée décide de renforcer les contrôles. En tout, les 12 gendarmes de l'île seront aidés par 12 de leurs collègues des Sables d'Olonne, ainsi que par 7 policiers municipaux. "Ils sont là pour faire respecter les consignes pendant les vacances, afin d'éviter les relâchements", précise Carine Roussel, directrice de cabinet du Préfet.

Les forces de l'ordre vont contrôler davantage le respect du couvre-feu mais aussi celui du port du masque obligatoire en Vendée jusqu'au 8 mars. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess