Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : douze patients du Grand Est transférés en train vers les hôpitaux du Poitou-Charentes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Poitou, France Bleu La Rochelle
Poitiers, France

Un transfert médical de grande ampleur est organisé ce dimanche entre le Grand Est et la Nouvelle-Aquitaine avec deux TGV médicalisés. Douze patients atteints du coronavirus sont répartis dans les hôpitaux de Poitiers, Niort, La Rochelle et Angoulême.

Les pompiers de la Vienne en renfort pour ce transfert de 12 patients vers des hôpitaux du Poitou-Charentes
Les pompiers de la Vienne en renfort pour ce transfert de 12 patients vers des hôpitaux du Poitou-Charentes - Photo SDIS 86

Les patients du Grand Est sont arrivés dans la Vienne. Deux trains médicalisés ont traversé la France ce dimanche pour transporter 36 malades du Covid-19

L'un de ces trains parti de Mulhouse en Alsace est arrivé vers 15h45 en gare de Poitiers-Futuroscope avec douze patients à bord. Des malades du coronavirus répartis dans les hôpitaux du Poitou-Charentes, cinq ont été transportés à Poitiers, trois à La Rochelle, deux à Niort et deux à Angoulême. Des trajets par ambulance sauf pour un patient dans un état plus grave transporté lui par hélicoptère.

Objectif : désengorger des hôpitaux saturés dans l'Est de la France

Un important dispositif a été déployé. Une dizaine de pompiers de la Vienne sont notamment venus en renfort. Samu, police, gendarmerie sont également sur place. L'opération de transfert est lourde. Il a fallu découper les grillages de la gare pour faire venir les véhicules au plus près. Le transfert depuis la gare s'est terminé vers 17h15.

L'objectif est de désengorger les hôpitaux du Grand Est les plus touchés par l'épidémie.

Un deuxième train est lui parti ce dimanche en fin de matinée de Nancy avec 24 malades à son bord direction Bordeaux. Les patients devaient être dirigés vers les hôpitaux de la capitale girondine mais aussi Libourne, Pau et Bayonne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu