Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : du plexiglas pour protéger les commerçants mayennais

-
Par , France Bleu Mayenne

Les caissiers, boulangers, bouchers, pharmaciens, continuent d'aller travailler en pleine épidémie de coronavirus. Pour les protéger, un artisan de Mayenne, concepteur de cuisines, fabrique désormais des plaques transparentes en plexiglas.

Image d'illustration - plaques en plexiglas
Image d'illustration - plaques en plexiglas © Maxppp - Tom Weller

Dans cette pharmacie de Mayenne, en Mayenne, du plexiglas transparent sépare désormais les employés des patients. Les huit comptoirs ont été équipés de protection. "C'est transparent, on voit tout à fait le patient, simplement les postillons vont sur la vitre", plaisante Fabien Dutet, l'un des deux patrons de la pharmacie de La Motte.

Je me suis dit qu'il fallait mettre une sécurité supplémentaire.

"Quand j'ai vu les premiers cas de coronavirus certifiés arriver à la pharmacie, je me suis dit qu'il fallait mettre une sécurité supplémentaire. En plus _une de mes salariés commençait à être anxieuse, donc ça me semblait légitime de trouver un autre moyen supplémentaire pour se préserver_", explique Fabien Dutet. "Et puis _on est en pénurie de masques, il doit me rester 10 jours de stock. Avec les vitres, si on n'a plus de masques, ça ne nous empêchera pas de travailler, on se mettra plus derrière les plexiglas, faute de mieux_".

Fabien Dutet, l'un des deux patrons de la pharmacie de La Motte.

C'est transparent, on voit tout à fait le patient, simplement les postillons vont sur la vitre.

Huit plaques d'un mètre de haut sur 50 centimètres de large ont été posées, pour un coût total de 840 euros TTC. "Il y a des coûts utiles, je ne me suis pas posé la question. Quand il faut le faire, faut le faire. Je m'en voudrai toujours si un collaborateur attrape le coronavirus, je me dirai que je n'ai pas tout mis en place pour éviter qu'il l'ait", ajoute le pharmacien.

Plus de 20 m² installés en quelques jours

Ces plaques en plexiglas ont été installées par Alexis Péan des ateliers Saint-Victor à Mayenne. Normalement sa spécialité, c'est la conception de cuisines, de salles de bains, de dressings sur mesure. Mais à cause du confinement, il a dû trouver une autre activité. 

"On sait travailler le plexiglas, mais pour nous c'était plutôt de l'accessoire. Alors que là on fait des plaques à la dimension. Principalement ce qu'on installe ce sont des plaques de 50 cm sur 1 mètre, soit on les met à la verticale, soit à l'horizontale, on peut les suspendre au plafond", explique l'artisan.

C'est important de rentrer un peu de chiffre d'affaires.

Alexis Péan des ateliers Saint-Victor à Mayenne.

Ses six salariés sont au chômage partiel, mais Alexis Péan et son père, les deux patrons, n'y ont pas le droit, alors ils ont décidé de réorienter leur production, et de faire d'une pierre deux coups.

On a l'impression de se sentir utiles. On est content de pouvoir apporter notre pierre à l'édifice.

"J'ai des frais, j'ai une maison à payer, une famille à nourrir, c'est important de rentrer un peu de chiffre d'affaire. D'un côté, dans les entreprises les collaborateurs sont protégés par nos plaques, clairement on a l'impression de se sentir utiles, et d'un autre côté de générer un peu de chiffre d'affaires. Quand on arrive dans les commerces, c'est du soulagement, parce qu'il y a encore des gens qui ne se rendent pas compte, qui ne respectent pas les distanciations, qui sont collés aux comptoirs. Là _les commerçants sont protégés et surtout rassurés_. On est content de pouvoir apporter notre pierre à l'édifice", ajoute Alexis Péan.

Alexis Péan des ateliers Saint-Victor à Mayenne

Alexis Péan a déjà installé des protections en plexiglas dans une quinzaine de commerces mayennais, soit une vingtaine de mètres carrés, achetés à un grossiste de Rennes. Le commerçant a encore une dizaine de mètres carrés de plexiglas en stock. Il peut installer les panneaux le jour même de votre commande, mais seulement en Mayenne, il ne quitte pas le département. 

Un comptoir Covid-19 dans les pharmacies

En plus des protections en plexiglas, un comptoir de la pharmacie de la Motte à Mayenne a été dédié aux malades ou aux cas suspects de coronavirus. "On a mis des panneaux pour indiquer le comptoir. Quand ils arrivent avec un masque, on les oriente vers le comptoir", explique Fabien Dutet de la pharmacie de la Motte.

Un comptoir Covid-19 dans les pharmacies

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu