Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : en Auvergne-Rhône-Alpes, l'établissement français du sang appelle à la mobilisation

Les collectes ont vu leur fréquentation chuter ces dernières semaines et l'EFS craint des défections nouvelles avec les dernières mesures limitant les déplacements. D'où cet appel invitant ceux et celles qui le pourraient à donner leur sang.

Les 60 rendez-vous de la collecte organisée ce lundi après-midi à Saint-Chef (Isère) avaient trouvé preneurs.
Les 60 rendez-vous de la collecte organisée ce lundi après-midi à Saint-Chef (Isère) avaient trouvé preneurs. © Radio France - Céline Loizeau

Donner votre sang. C'est l'appel de l'Etablissement français du sang alors que depuis cinq semaines les stocks baissent, aussi bien au plan national que régional.  En Auvergne-Rhône-Alpes, les stocks ne sont plus que de 12 jours, contre 14 d'habitude

"Nous avons une baisse de la fréquentation de nos collectes d'environ 20 à 30%. Et il y a toutes les collectes que l'on ne fait plus à l'heure actuelle dans les milieux étudiants, au sein des entreprises. On a aussi des salles dans lesquelles on collectait qui sont mises à disposition pour devenir des centres de vaccaination", explique Cécile Ardilouze, chargée de communication pour l'EFS en Auvergne-Rhône-Alpes. 

On peut aller au-delà des 10 km pour donner son sang

Et l'EFS craint que les nouvelles mesures de restrictions de déplacement freinent certains à se rendre sur un lieu de collecte. Le télétravail se généralise, certains sont à la maison pour garde d'enfants et il y a les étudiants en vacances ou qui ont cours en distanciel. Sachez que vous pouvez vous déplacer au-delà des 10 km autour de votre domicile. Vous pouvez aussi vous déplacer après 19h et le couvre-feu pour donner votre sang. "Il faut remplir une attestation et cocher la case 3 : aide aux personnes vulnérables", précise Cécile Ardilouze.

Traditionnellement avec les vacances de printemps auxquelles suivent les ponts du mois de mai, l'EFS sait qu'il aborde une période délicate. Mais là, il lance son appel d'urgence plus tôt pour éviter que la situation ne se dégrade un peu plus. "Pour répondre de manière satisfaisante aux besoins des malades, il faudrait qu'on soit à 14 jours de stock. On est à 12. On a bien commencé à piocher. On sait qu'en dessous des 10 jours de stock, on commence à être dans une zone d'alerte", détaille-t-elle.

Pas moins de demandes malgré la déprogrammation de certaines interventions

Alors que des déprogrammations de certaines opérations ont été demandées par l'Agence régionale de santé, on pourrait s'attendre à ce que les besoins en sang et en plasma soient moindres. Non, répond Cécile Ardilouze : "on constate dans la délivrance, c'est à dire les demandes que l'on a des établissements de santé - cliniques ou hôpitaux -  que nous sommes toujours sur une demande équivalente." Elle évoque les patients qui n'ont pour seul traitement que la transfusion comme ceux ayant des maladies du sang, des globules rouges. Il est aussi questions de patients atteints de cancer qui ont besoin régulièrement de transfusion notamment de plaquettes. Il y a également les patients des services de grands brûlés.

>>>Pour trouver un lieu de collecte, rdv ici.

Reportage ce lundi 12 avril à la salle polyvalente de Saint-Chef, quelque 3.500 habitants, en Isère.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess