Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus en Bourgogne-Franche-Comté : le nombre de cas graves toujours en baisse

-
Par , France Bleu Bourgogne

L'éclaircie se confirme dans les hôpitaux de la région face à l'épidémie de coronavirus, avec une baisse du nombre de malades hospitalisés qui s'accélère.

Le CHU de Dijon
Le CHU de Dijon © Maxppp - JC Tardivon

Pas de quoi crier victoire, mais les chiffres poursuivent leur lente décrue dans la lutte contre le virus en Bourgogne-Franche-Comté.

Lentement, mais sûrement

Ce vendredi, le nombre de personnes hospitalisées s'établit à 1.233, contre 1.283 jeudi à la même heure. Le nombre de cas graves continue de baisser aussi, avec 203 patients en réanimation, contre 217 il y a vingt-quatre heures. On est sur le fameux "plateau" déjà évoqué par le directeur général de l'Agence régionale de santé Pierre Pribile. Un plateau qui s'incline dans le bon sens, pour l'instant. Cela se confirme également avec le nombre de personnes rentrées chez elles, 2175, presque cent de plus que jeudi.

Mais le chemin est encore long : à la veille de ce nouveau weekend, nous déplorons dans la région 770 décès en milieu hospitalier, et 552 en établissements médico-sociaux, notamment en Ehpads. Cela représente 17 morts supplémentaires.

Dépistage massif en maisons de retraite

Conformément aux dernières recommandations gouvernementales, l'ARS Bourgogne-Franche-Comté vise à multiplier le nombre de tests. "Nous sommes engagés dans une stratégie dépistage beaucoup plus large parmi le personnel et les résidents des Ehpads", confirme Pierre Pribile. "Nous avons près de 100 établissements (96) qui ont fait l’objet ou font encore des dépistages. 55 ont terminé opérations de dépistage  Ça reprendre plus de 7700 tests." Un enjeu majeur, selon l'ARS, "il s'agit d'identifier toutes les personnes positives, de les tester, d'isoler les 'cas contacts' et ne pas faire repartir épidémie."

S'agissant des tests PCR (prélèvement nasal) Pierre Pribile identifie sur toute la région à l'heure qu'il est 66 laboratoires de biologie médicale, publics comme privés, capables de le faire dans la région. Deux tiers d'entre eux ont déjà réalisé des tests via des drives, c'est-à-dire sur des personnes prélevées directement au volant de leur voiture sur prescription médicale. "On a dépassé cette semaine les 2000 prélèvements par jour ", dit le directeur de l'ARS. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess