Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus en Bretagne : moins de 2% des Bretons auront été infectés d'ici le 11 mai

Moins de 2% des Bretons auront été infectés par le Covid-19 d'ici le 11 mai, date annoncée pour "déconfinement" progressif en France. C'est ce qui ressort d'une étude menée par l'Institut Pasteur. Un niveau insuffisant qui augmente le risque d'une deuxième vague épidémique.

Une femme masquée dans les rues de Rennes. Une femme masquée dans les rues de Rennes.
Une femme masquée dans les rues de Rennes. © Maxppp - PhotoPQR

Ce sont des chiffres très commentés ce mardi 21 avril. D'après une étude publiée par l'Institut Pasteur , d'ici le 11 mai, date annoncée par Emmanuel Macron pour un "déconfinement" progressif en France, 5,7% des Français auront été touchés par le Covid-19 . Un chiffre très faible et qui peut faire craindre une seconde vague épidémique dans le pays.

Publicité
Logo France Bleu

La Bretagne résiste bien à l'épidémie

"Pour que l'immunité collective soit suffisante, il faudrait 70% de personnes immunisées", explique Simon Cauchemez, l'auteur principal de cette étude dans une interview à l'AFP. Selon lui, il est donc important de maintenir des mesures de distanciation et de protection importantes.

Cette étude confirme aussi que la Bretagne a bien résisté à l'épidémie de Coronavirus, avec moins de 250 morts dans les Ehpad et les hôpitaux, elle est la deuxième région où la mortalité est la plus faible, derrière la Corse. 

Deuxième taux le plus faible du pays

Selon les chercheurs, d'ici le 11 mai, 1,8% des Bretons auront été infectés par le Covid-19, un taux encore plus faible qu'au niveau national, le deuxième le plus faible derrière la région Nouvelle-Aquitaine (1,4%) et devant les Pays-de-la-Loire (1,9%). A titre de comparaison il est de près de 12% dans la région Grand-Est. 

Cette étude confirme aussi que la probabilité de décès chez les hommes est supérieure de 50% chez les hommes infectés, par rapport aux femmes. Selon les chercheurs, 0,5% des personnes infectées meurent.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu