Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus en Chine : quatre étudiantes de l'Université de Lille rapatriées en France

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Alors que l'épidémie du coronavirus prend de l'ampleur en Chine et dans le monde, l'Université de Lille a rapatrié quatre étudiantes passant leur semestre dans la ville de Wuhan placée en quarantaine ce jeudi. Elles ne se trouvaient pas dans la ville ce jour-là et vont pouvoir rentrer en France.

Quatre étudiantes de l'Université de Lille, en stage à Wuhan, vont pouvoir rentrer en France (image d'illustration).
Quatre étudiantes de l'Université de Lille, en stage à Wuhan, vont pouvoir rentrer en France (image d'illustration). © Maxppp - Kyodo/MAXPPP

Le nouveau virus originaire de Chine a déjà fait 26 morts sur un total de 830 personnes contaminées dont 177 jugés graves selon le dernier décompte ce vendredi. De nouveaux cas d'infection sont découverts dans au moins sept pays hors de Chine ainsi que les deux régions semi-autonomes chinoises, Macao et Hongkong. Quatre étudiantes de l'Université de Lille, en semestre à Wuhan, vont pouvoir revenir en France. 

De nombreux contrôles sanitaires

Quatre étudiantes de l'Université de Lille effectuaient un stage à Wuhan, cette ville chinoise où le virus a été détecté. Ce mercredi, celles-ci ont quitté la ville pour un travail universitaire. Soit la veille de la mise en quarantaine des 11 millions d'habitants. Ce jeudi, l'Université de Lille leur a demandé de ne pas retourner sur place. Elles n'ont pu récupérer leurs affaires avant de prendre une première fois le train pour Changsha, la capitale de la province d'Hunan. 

Arrivées en gare, masque obligatoire sur la bouche, elles ont subi un premier contrôle sanitaire où leur température a été vérifiée. Non fiévreuses, les étudiantes ont alors pu prendre un second train en direction de Canton dans la province de Guangdong, au sud de la Chine. Elles ont subi une seconde fois un contrôle sanitaire qui n'a pas montré de signes d'infection. 

Les quatre étudiantes vont ainsi pouvoir prendre l'avion et rentrer en France. A priori, leur avion atterrit ce samedi à Paris. L'Université de Lille organisera un suivi médical comme elle le fait pour tous ses étudiants et professeurs qui se rendent en Afrique par exemple. Leurs affaires leur seront restituées une fois la quarantaine levée à Wuhan. 

D'autres étudiants devaient partir au second semestre dans cette ville chinoise mais les échanges avec l'Université de Lille ont été bloqués.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu