Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : en conflit avec l'ARS, Patrick Karam n'est plus vice-président de la région Ile-de-France

-
Par , France Bleu Paris

Mécontent de la gestion de crise du coronavirus de la part de l'ARS et de l'AP-HP, Patrick Karam démissionne de son poste de vice-président au conseil régional d’Ile-de-France. Il engage un référé devant le tribunal administratif contre les deux instances sanitaires.

Patrick Karam, lors d'une conférence de presse, en 2017.
Patrick Karam, lors d'une conférence de presse, en 2017. © Radio France - Aurélien Morissard

Patrick Karam démissionne de son poste de vice-président au conseil régional d'Ile-de-France. Il l'a annoncé, jeudi 2 avril, dans un communiqué. Cette décision fait suite au référé qu'il engage devant le tribunal administratif pour demander à l'ARS et l'AP-HP d'assumer leurs missions premières "dans les plus brefs délais dans la crise sanitaire que nous traversons aujourd'hui".

"Je me décharge dès aujourd'hui du suivi d'une partie des commandes de masques que je gérais avec mon réseau de chefs d'entreprise   chinois. En revanche, j'assurerai l'intérim pour gérer les arrivées de malades du COVID ou des jeunes de l'ASE sur nos îles de loisirs et au CREPS", poursuit l'élu, qui se dit "révolté" par les "multiples défaillances de l'Etat de ses bras armés", dans la gestion de la crise du coronavirus.

Quatre manquements relevés selon Patrick Karam

Selon Patrick Karam, l'ARS et l'AP-HP ne jouent pas leur rôle dans "la mise à disposition de tous les franciliens de masque, la mise en place de tests de détection en nombre suffisant afin de confiner les malades ignorant leur contagiosité, l'achat massif de respirateur et la mise à disposition de tous des traitements possiblement curatifs."

L'audience en référé devant le tribunal administratif est prévue vendredi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu