Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus en Dordogne : la CPAM mise sur le tracing pour maîtriser la propagation des variants

-
Par , France Bleu Périgord

Une dizaine de personnes a rejoint les effectifs de la brigade de "contact tracing" de la CPAM de la Dordogne à Périgueux. Les agents de la sécu remontent les chaînes de contamination et proposent un accompagnement aux personnes à l'isolement.

Seule une petite partie des traceurs travaillent sur site, la majorité est en télétravail.
Seule une petite partie des traceurs travaillent sur site, la majorité est en télétravail. © Radio France - Emmanuel Claverie

Retrouver toutes les personnes qui ont été en contact avec des personnes positives au coronavirus, c'est le travail de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie de la Dordogne, à Périgueux. Une brigade de "contact tracing" a été créée en mai dernier. Ses effectifs ont augmenté depuis pour passer d'une quarantaine à une cinquantaine de personnes

Reportage d'Emmanuel Claverie au sein de la brigade tracing de la CPAM de la Dordogne

Un accompagnement proposé aux personnes isolées 

Leur mission est de contacter toutes les personnes testées positives pour les informer du protocole à suivre mais aussi pour leur proposer de l'aide. Les agents de la CPAM appellent aussi toutes les personnes considérées comme cas-contacts. Les agents "traceurs" sont là pour informer et pour les rassurer. Le protocole à suivre est le suivant explique Marie : "on leur dit de ne pas sortir, de bien aérer leur logement, de désinfecter derrière eux quand ils vivent en famille. On leur propose aussi un accompagnement avec une infirmière et on peut également envoyer quelqu'un pour faire les courses car il faut penser à ça aussi". 

Marie, agent de la brigade contact tracing à la CPAM de Périgueux

10 jours d'isolement pour tout le monde à partir du lundi 22 février

Pour chaque test réalisé, un criblage est réalisé en laboratoire pour déterminer s'il s'agit de la souche "classique" du coronavirus où s'il s'agit d'un variant. Actuellement la prise en charge est différente en fonction du type de variant mais cela change. A partir de ce lundi 22 février, toutes les personnes testées positives devront rester à l'isolement 10 jours quelque soit l'origine du coronavirus. En Dordogne, 10% des personnes testées positives sont touchées par un variant. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess