Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus en Dordogne : "Non, il n'y a pas de variant périgourdin"

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Après le séquençage des cas de variants détectés en Dordogne, on connaît la souche du coronavirus en cause. Ce n'est pas un variant autochtone. Il a déjà été repéré dans d'autres territoires français.

La Dordogne est le département de Nouvelle-Aquitaine qui dépiste le plus selon la préfecture. Photo d'illustration
La Dordogne est le département de Nouvelle-Aquitaine qui dépiste le plus selon la préfecture. Photo d'illustration © Radio France - Emmanuel Claverie

Il n'y a pas de variant périgourdin du coronavirus. Le séquençage des cas de variants réalisé par l'Institut Pasteur à Paris permet de l'affirmer. Il ne s'agit ni du variant brésilien, ni du variant sud-africain. Le variant détecté est une mutation du virus, déjà repérée en Ile-de-France, en Bretagne, à Mayotte et même dans d'autres pays d'Europe. 

"Il n'y a pas de variant périgourdin", Henry-Pierre Doermann président des laboratoires Novabio

Des mutations du virus, il en existe des dizaines et des dizaines. Ce variant-là est plus contagieux à cause de la mutation de la protéine Spike du virus, celle qui permet au virus de s'attacher aux cellules. C'est ce qui explique pourquoi il s'est rapidement propagé dans les établissements de santé en Dordogne, 160 cas avaient été repérés dans six établissements. 

En tout, 15 établissements de santé avaient été touchés par des foyers de contaminations au coronavirus (variant ou non-variant), une dizaine sont encore "actifs" selon l'Agence régionale de santé, avec l'apparition de nouveaux cas mais "les chaînes de contaminations sont cassées" assure le préfet, Frédéric Périssat, grâce au dépistage élargi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess