Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus en Dordogne : six morts et 31 cas positifs à l'Ehpad de la Roche-Chalais

-
Par , France Bleu Périgord

Le bilan est lourd à l'Ehpad de La Roche Chalais en Dordogne. L'établissement est touché par une épidémie de coronavirus malgré les mesures prises très tôt. Il déplore 6 morts et 31 cas positifs en trois semaines

Coronavirus dans un Ehpad - illustration
Coronavirus dans un Ehpad - illustration © Maxppp - Maxppp

Au total 31 contaminations et 6 décès dûs au Covid-19 en trois semaines. L'Ephad de La Roche Chalais est aujourd'hui considéré comme un cluster en Dordogne. La première alerte date en fait du 23 novembre. 

Une campagne de prélèvement massif est alors décidée dès le 26 novembre. Le protocole sanitaire déjà en place depuis le mois de mars est renforcé mais sans parvenir à enrayer la contamination. Les derniers tests pratiqués jeudi font finalement état de 20 cas positifs chez les résidents et 11 chez les soignants. 

Une progression fulgurante malgré les précautions prises qui laisse la directrice de l'Ehpad Maryse Delibie un peu démunie face à un si lourd bilan. "Le bilan est très lourd, car l'Ehpad accueille 104 résidents, soit 20% de gens atteints. Et six décès. Donc 20% de décès parmi les gens atteints. C'est énorme. On est sur quelque chose d'excessivement contagieux. Ce qui me perturbe le plus, c'est cette impression que vous avez qu'il est autour de vous, mais vous ne savez pas où" dit-elle.

Cette épidémie est douloureuse pour les résidents, privés de visite, les soignants qui se retrouvent en première ligne (il a fallu recruter pour remplacer les malades) et les proches des résidents qui s'inquiètent. Et l'anxiété à La Roche Chalais dépasse aujourd'hui le simple cadre de l'Ephad installé au cœur du village comme l'explique le maire Jean Michel Sautreau : "c'est compliqué, on est dans la double peur, dans la population et dans l'Ehpad dans le village. La peur d'être contaminé et la peur de contaminer" explique l'élu. 

Un conseil d'administration doit avoir lieu le 16 décembre à l'Ephad de La Roche Chalais. Il y sera évidemment question de la situation sanitaire au sein de l'Ephad.

La directrice de l'Ehpad de La-Roche-Chalais Maryse Delibie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess