Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus en Dordogne : une entreprise bergeracoise de peinture produit ... du gel hydroalcoolique !

-
Par , France Bleu Périgord

La société Bouchillou Alkya à Bergerac, fabricant de peintures industrielles, produit depuis jeudi dernier du gel hydroalcoolique réservé uniquement aux professionnels du monde médical. Une production plus que bienvenue alors que le gel vient à manquer en pleine crise sanitaire du coronavirus.

Le personnel soignant vient récupérer des petits bidons de gel hydroalcoolique
Le personnel soignant vient récupérer des petits bidons de gel hydroalcoolique - Fabien Marche

Depuis jeudi dernier, l'entreprise Bergeracoise de fabrication de peinture industrielle Bouchillou Alkya produit aussi du gel hydroalcoolique. Une initiative qui permet de pallier à la pénurie et de fournir les professionnels du monde médical. Pas question de faire du business, tout est entièrement donné. Ce lundi, l'entreprise pourrait atteindre les 5 tonnes de production.

"Jeudi, à 10h, on ne savait pas qu'on pouvait en faire"

"On s'est rendu compte qu'on pouvait en faire si on trouvait de la glycérine et de l'eau oxygénée. On doit avoir ces produits pour avoir un gel validé OMS" explique Fabien Marche, le dirigeant de Bouchillou Alkya. Il lance alors un appel via le journal Sud Ouest. Des pharmacies et des entreprises lui fournissent ces substances nécessaires. L'ensemble des salariés sont mobilisés : 600 litres sont produits le jeudi, 1.000 litres le vendredi "mais tout part très vite" selon Fabien Marche.

"On ne partait pas de rien. Nous avons tout ce qu'il faut. Nous sommes des spécialistes du mélange et du dosage. Nous sommes des chimistes" assure Fabien Marche. 

On va arriver à cinq tonnes de gel hydroalcoolique. Dans deux semaines, il n'y a plus de problème sur ce produit là - Fabien Marche

Des bidons de gel hydroalcoolique produits par la société bergeracoise Bouchillou
Des bidons de gel hydroalcoolique produits par la société bergeracoise Bouchillou - Fabien Marche

Fabien Marche nous raconte comment tout s'est organisé

"Le standard explose"

Plus de 80 sortes de professionnels sont venus chercher leur gel : l'hôpital de Bergerac, de Lalinde, de Sainte Foy, des ambulanciers mais aussi des pompes funèbres et des infirmiers libéraux : "On verse avec des entonnoirs, il y a un peu d'improvisation. Les gens partent et sont contents d'avoir un peu de gel" assure Fabien Marche. Cette distribution est réservée uniquement aux professionnels médicaux. Cependant, les taxis peuvent repartir avec un flacon. 

On est fiers et heureux de rendre service - Fabien Marche

"Le standard explose" explique Fabien Marche, le patron de Bouchillou.

Fabien Marche le dit et le redit : "Tout est gratuit. On est dans le service et on aide son prochain".

Notre hantise, c'est que les gens pensent qu'on fait du business

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu