Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : en Haute-Loire, des mousses de protection innovantes pour transporter les vaccins

Depuis un mois, les équipes médicales qui interviennent dans les centres de vaccination Covid de Haute-Loire, mais aussi à domicile, transportent leurs flacons et seringues dans des boîtes renforcées par des supports en mousse conçus spécialement pour cet usage par une entreprise de la Loire.

Trois supports différents ont été conçus pour acheminer les flacons et seringues.
Trois supports différents ont été conçus pour acheminer les flacons et seringues. © Radio France - Tifany Antkowiak

Une campagne de vaccination comme celle contre le coronavirus implique une lourde logistique : monter des centres de vaccination, organiser les équipes médicales et les rendez-vous, que ce soit en centre, en pharmacie ou chez le médecin de ville, mais aussi évidemment acheminer les vaccins. C'est même essentiel, et pourtant, c'est une question qui n'a pas forcément été anticipée lorsqu'il s'agit de vacciner une petite quantité de personnes. En Haute-Loire, l'hôpital Emille Roux du Puy-en-Velay a fait appel à une entreprise de la Loire, Jacky Mousse, installée au Chambon-Feugerolles pour concevoir des mousses de protection pour transporter des flacons ou même juste quelques seringues de vaccin anti-Covid.

Faciliter la vaccination à domicile

À l'origine de ce partenariat, il y a Isabelle Grange, chef de service à la pharmacie de l'hôpital Emile Roux au Puy-en-Velay. Elle s'est rapidement aperçue qu'il y avait un souci dans l'acheminement des doses de vaccin jusqu'aux futurs vaccinés. "Les flacons du vaccin Pfizer, ils arrivent à moins 80°C dans des boîtes appelées "plateaux à pizza", parce ces boîtes ressemblent vraiment à des boîtes à pizza, il y a 195 flacons qui se tiennent les uns les autres, à la verticale. Mais une fois qu'on ouvre le plateau, _aucune solution n'a été pensée pour transporter un, deux, trente ou cinquante flacons_", explique-t-elle. 

Cela est pourtant nécessaire pour amener les vaccins, que ce soit le Pfizer ou un autre, dans des centres de vaccination temporaires dans des petites communes, ou pour la vaccination à domicile des personnes âgées, comme cela s'est fait ces dernières semaines dans l'Yssingelais. Isabelle Grange a donc contacté des industriels des environs pour essayer de trouver une solution "maison", et par le bouche à oreille, elle est tombée sur Jacky Mousse, spécialiste de la mousse sur mesure depuis trente ans, installé au Chambon-Feugerolles, dans la Loire. "La mousse nous a rapidement paru la meilleure solution", précise la pharmacienne, "pour le maintien au froid, et pour éviter les chocs entre les flacons".

Trois modèles différents

Le dirigeant de Jacky Mousse, Ludovic Ceyret, n'hésite pas une seconde. "Ça me permet d'ajouter une corde à mon arc", explique-t-il. Le secteur médical ne fait en effet pas partie de ses domaines d'activité, ses clients appellent plutôt pour de l'aménagement de camping-car ou des solutions de transport. Jacky Mousse et l'équipe de la pharmacie du Cente hospitalier Emile Roux mettent rapidement au point différents prototypes, qui sont validés par l'hôpital ponot.

L'une des mousses de protection permet de transporter trois seringues, quel que soit le type de vaccin, tout en maintenant la dose instacte.
L'une des mousses de protection permet de transporter trois seringues, quel que soit le type de vaccin, tout en maintenant la dose instacte. © Radio France - Tifany Antkowiak

"En moins d'une semaine, les conditions d'hygiène, de sécurité et de transport ont été respectées", confirme Cédric Ponton, directeur adjoint du Centre hospitalier Emile Roux. Les mousses de protection sont expérimentées depuis le début du mois de mars. "On a été vacciner 14 personnes à domicile sur le territoire yssingelais avec ce transport de flacon et de seringues, qui a donné satisfaction", ajoute la direction.

Pour compléter le dispositif, les planches de mousse sont insérées dans des boîtes hermétiques lavables. Trois modèles ont été mis au point, pour contenir 35 flacons du vaccin Pfizer, une vingtaine de flacons du vaccin Moderna, ou trois seringues contenant chacune une dose de vaccin, tout en bloquant le piston pour que la dose reste intacte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess