Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : en Haute-Loire, trois nouveaux centres de vaccination ouvrent le 6 avril

La Haute-Loire est sur le point de doubler le nombre de ses centres de vaccination contre le coronavirus, avec trois nouveaux centres à Monistrol-sur-Loire, Craponne-sur-Arzon et Langeac.

Au centre de vaccination Covid du Puy-en-Velay, au gymnase Massot.
Au centre de vaccination Covid du Puy-en-Velay, au gymnase Massot. © Radio France - Tifany Antkowiak

Trois centres de vaccination supplémentaires vont ouvrir en Haute-Loire à partir de mardi 6 avril, à Monistrol-sur-Loire, Craponne-sur-Arzon et Langeac (centres ouverts uniquement sur rendez-vous). Il s'agira d'antennes des centres déjà existants, au Puy-en-Velay, à Yssingeaux et à Brioude. L'objectif affiché par les autorités départementales, c'est de pouvoir injecter 14.000 doses de vaccin par semaine dans le département au mois de mai.

On est dans le sprint final - Jean-Marie Bolliet

La montée en puissance va se voir dès le mois d'avril avec 6.500 doses de vaccins disponibles chaque semaine dans le département. Il n'y en avait que 4.000 par semaine en mars. Et malgré cette quantité limitée, 15% des habitants de Haute-Loire ont déjà pu recevoir au moins une dose de vaccin anti Covid, contre moins de 12% pour la moyenne nationale. 6% des Altiligériens ont même déjà reçu deux doses, contre 4% à l'échelle du pays. 

Immunité collective au début l'automne ?

Les autorités sanitaires du département sont donc confiantes pour les mois à venir. Quatre à cinq mois de "sprint final" comme le décrit le directeur du Centre hospitalier Emile Roux au Puy-en-Velay. Jean-Marie Bolliet en est persuadé :  l'immunité collective pourra être atteinte au début de l'automne en Haute-Loire, c'est à dire que 60 à 70% des habitants du département auront été vaccinés contre le coronavirus. 

Mais pour que ce "sprint final" se déroule au mieux, les autorités de santé appellent les habitants de Haute-Loire à ne pas relâcher les efforts. Le préfet de Haute-Loire a lui aussi appelé dans un communiqué mardi 30 mars à continuer à respecter les gestes barrière, alors que les indicateurs épidémiques augmentent fortement dans le département. Le taux d'incidence a dépassé le seuil d'alerte (fixé à 250 nouveaux cas pour 100.000 habitants) puisqu'il était au 30 mars à 260 pour 100.000.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess