Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 53 en orange
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus en Île-de-France : surmortalité plus forte des personnes nées à l'étranger

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

La surmortalité des personnes nées à l'étranger habitant en France a été plus forte en mars et avril 2020, en comparaison des personnes nées en France sur la même période, selon une étude de l'Insee publiée ce mardi. L’Ile-de-France est particulièrement touchée.

Photo illustration Covid-19
Photo illustration Covid-19 © Maxppp - Maxppp

Le Covid-19 a provoqué une surmortalité plus importante chez les personnes nées à l'étranger habitant en France (+48%) que chez les personnes nées en France (+22%) entre mars et avril 2020. 

L’Île-de-France, région la plus touchée

Selon l'Insee, les personnes nées en Asie (+ 91% de surmortalité) et les personnes nées en Afrique (+ 114% ; +54% pour les personnes nées au Maghreb) sont les personnes qui ont connu une surmortalité la plus forte sur la période. L'Insee explique ces chiffres par le fait que l’Île-de-France, région la plus touchée par l'épidémie de coronavirus, est la région qui accueille le plus de personnes nées à l'étranger

Augmentation des décès de 368% en Seine-Saint-Denis pour les habitants nés en Afrique

Ces chiffres importants de surmortalité chez les personnes nées à l'étranger s'expliquent également, par le fait que ces personnes vivent plus souvent dans des logements plus exigus, empruntent plus régulièrement les transports en commun et exercent plus souvent des métiers qui ont été mobilisés durant la crise. Ils ont donc globalement été plus au contact du virus. En Seine-Saint-Denis, l'Insee a constaté une augmentation du nombre de décès de 368% pour les personnes nées en Afrique - hors Maghreb - contre 95% pour les personnes nées en France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess