Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : inutile de se ruer sur les masques, rappellent les pharmaciens en Indre-et-Loire

-
Par , France Bleu Touraine

Les nouveaux cas de coronavirus covid-19 en France et en Italie inquiètent dans les officines tourangelles où les pharmaciens appellent à ne pas stresser. Inutile de se ruer sur les masques chirurgicaux en pharmacie, rappellent les professionnels tourangeaux.

Une pharmacie en rupture de stock de masques de protection. Illustration
Une pharmacie en rupture de stock de masques de protection. Illustration © Radio France - Marion Bargiacchi

Les nouveaux cas de coronavirus covid-19 inquiètent nos tourangeaux et les pharmaciens sont en première ligne pour les rassurer. Le patient de l'Indre suspecté infecté qui avait été admis au CHU de Tours lundi n'est finalement pas porteur du coronavirus. Mais les questions et les demandes de masques s'enchaînent au téléphone et aux comptoirs des pharmacies. 

Ce sont 10 appels par jour que reçoit par exemple la pharmacie mutualiste à Tours Nord depuis l'apparition des cas en Italie. Dans son officine de Vernou sur Brenne, Nicolas Hay "a vu une augmentation sensible depuis 48 heures. On n'est pas dans une panique totale. C'est quelques interrogations par jours". "Mais aujourd'hui _il n'y a pas de panique à avoir_", ajoute le pharmacien qui n'hésite pas à rappeler à ses patients de ne pas stresser. "Ce qu'il faut c'est avoir les bons réflexes. Si vous revenez d'une zone dite pandémique, il faut porter un masque, surveiller votre température... et s'il y a le moindre doute, appeler le 15" explique-t-il.

Le port du masque, souvent inutile

Un masque, mais seulement pour les personnes suspectées infectées. Surtout que les pharmacies n'en ont plus en stock. Julien Chauvin, pharmacien avenue de Grammont à Tours, rappelle que le port du masque est bien souvent inutile.  

Les masques chirurgicaux ne sont utiles que pour des patients qui sont susceptibles d'être porteurs du virus comme des gens qui viennent de zones à risques et pour lesquels le temps d'incubation n'a pas encore permis d'avoir des symptômes. Pour ceux-là effectivement, il est recommandé qu'ils portent un masque chirurgical pour éviter la projection de postillons pour leur entourage. Mais pour quelqu'un qui n'est pas porteur du virus et qui veut se protéger, les masques chirurgicaux n'ont pas du tout d'efficacité. 

"Ces masques-là ne peuvent être portés que pendant deux heures et sont à usage unique" dépeint le pharmacien. Il lui apparaît essentiel de préciser à ses patients qu'utiliser "des masques chirurgicaux dans la rue en espérant se prémunir  : ça ne sert à rien. En plus on va taper dans nos stocks de façon complètement inutile". En effet ces masques ne filtrent pas l'air ambiant et ne protège pas du virus. Il sert donc uniquement à protéger ses proches de ses propres postillons si l'on est suspecté d'être infecté. 

Il appelle à faire confiance au Ministère de la Santé et aux Agences régionales de santé qui _"en temps utile, nous donneront des consignes pour délivrer des masques à gens qui en ont réellement besoin_". Julien Chauvin rappelle que l'Etat a des centaines de millions de masques en stocks.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu