Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le couvre-feu étendu à tout le département de l'Isère

-
Par , France Bleu Isère

Le Premier ministre Jean Castex a précisé jeudi de nouvelles restrictions liée à la pandémie de coronavirus. "La deuxième vague est là" considérait Emmanuel Macron la semaine dernière. Quelles conséquences en Isère, où le couvre-feu est déjà installé en métropole de Grenoble depuis une semaine ?

Grenoble Alpes Métropole est en zone d'alerte maximale. Le port du masque y est obligatoire sur les 49 communes et c'est rappelé sur les panneaux d'informations
Grenoble Alpes Métropole est en zone d'alerte maximale. Le port du masque y est obligatoire sur les 49 communes et c'est rappelé sur les panneaux d'informations © Radio France - Benjamin Bourgine

Ce jeudi 22 octobre, lors d'un discours, le Premier Ministre Jean Castex, accompagné de plusieurs de ses ministres dont l'Isérois Olivier Véran, ministre de la santé, a détaillé les nouvelles mesures qui s'appliquent à la France dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. 

Et le couvre-feu qui ne s'appliquait jusque-là qu'à la Métropole de Grenoble va donc s'étendre à l'ensemble du département de l'Isère. Une cinquantaine de départements sont aujourd'hui entièrement concernés par cette mesure de couvre-feu de 21h à 6h, cela dès vendredi minuit.

Toutes les autres restrictions déjà mises en place en deux temps, fin septembre et début octobre, comme la fermeture des bars ou des salles de sports, la limitation des rassemblements et le respect strict des normes sanitaires, ces restrictions sont conservées.

-
- © Visactu

Des hôpitaux dans le dur

Les hôpitaux du départements font tous état de nombreux malades, comme le CHU Grenoble-Alpes, ce jeudi, encore dans une conférence de presse très claire et alarmante. "Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes" précise Olivier Véran, "l'ensemble des opérations programmées, hors chirurgie ambulatoire et cancérologie sont reprogrammées".

Le département de l'Isère, et encore plus spécifiquement la métropole de Grenoble, étaient considérés en état d'alerte maximal. Mais ce statut-là ne veut plus vraiment dire grand-chose

L'option d'un nouveau confinement pas retenue "à ce stade"

La situation semble s'empirer de jour en jour, et le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a tenu à préciser ce matin que le confinement de l'ensemble du pays n'était pas encore une option retenue "à ce stade". 

-
- - Ministère des Solidarités et de la Santé
Choix de la station

À venir dansDanssecondess