Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : circulation toujours active du virus après deux semaines de confinement

Le taux d'incidence est en baisse dans la plupart des départements de Nouvelle-Aquitaine selon le bulletin hebdomadaire de Santé Publique France ce vendredi mais il ne faut pas s'y fier. "La circulation du coronavirus reste très active dans la région" expliquent les épidémiologistes.

Plus d'un million de personnes avait reçu au moins une dose de vaccin contre le coronavirus au 13 avril 2021 en Nouvelle-Aquitaine.
Plus d'un million de personnes avait reçu au moins une dose de vaccin contre le coronavirus au 13 avril 2021 en Nouvelle-Aquitaine. © Radio France - Emmanuel Claverie

Oui le taux d'incidence est en baisse avec 197,6 cas pour 100.000 habitants en Nouvelle-Aquitaine mais, après deux semaines de confinement, les épidémiologistes de Santé Publique France assurent qu'il ne faut pas s'y fier ce vendredi 16 avril. "La diminution du taux d’incidence ne reflète pas la dynamique actuelle de l’épidémie" écrivent-il dans leur bulletin hebdomadaire. Explication : "Ce taux d’incidence inclut le Lundi de Pâques, avec une forte diminution de l’activité de dépistage sur cette journée fériée, à laquelle vient s’ajouter la fermeture des établissements scolaires à compter du 2 avril, entrainant l’arrêt des campagnes de dépistage massif organisées dans ces établissements." 

Retrouvez les derniers chiffres par département (parfois plus récents que ceux présentés par Santé Publique France dans son point épidémiologique) et leur évolution dans l'infographie en fin d'article.

Un taux d'incidence toujours très variable selon les départements

Le taux d'incidence reste très variable d'un département à l'autre. Il va de 91,5 pour 100.000 habitants dans les Pyrénées-Atlantiques à 298,6 pour 100.000 habitants en Haute-Vienne. Pour la semaine du 5 au 11 avril, le taux d’incidence est en baisse pour six départements : Charente (- 21 %), Corrèze (-20 %), Dordogne (- 26 %), Gironde (- 21 %), Lot-et-Garonne (- 12 %) et Pyrénées-Atlantiques (- 18 %). Il augmente en Creuse (+ 29 %). Il reste relativement stable dans les autres départements. Et les taux de dépistage sont en baisse partout alors que les taux de positivité augmentent.

65% des patients hospitalisés ont plus de 70 ans

Au 14 avril 2021, 1.336 personnes étaient hospitalisées pour Covid-19 en Nouvelle-Aquitaine, dont 263 en services de réanimation ou soins intensifs (contre respectivement 1.258 et 255 la semaine précédente). Après la diminution observée début février, l’occupation des lits pour Covid-19 (hors transferts) en Nouvelle-Aquitaine tend à augmenter. Parmi les patients hospitalisés, près de 65 % ont plus de 70 ans. Plus d’un tiers des patients (33,5 %) sont hospitalisés en Gironde. Dans les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort, la direction du groupe alerte ce vendredi sur une "quatrième vague" de la pandémie. À Niort, l'hôpital, sous tension, se réorganise et déclenche son "Plan blanc". 

3.177 décès "avec mention de Covid-19"

Alors que la France vient de franchir le cap symbolique des 100.000 morts depuis le début de la pandémie, Santé Publique France recense en Nouvelle-Aquitaine, au 13 avril, 3.177 décès avec mention de Covid-19 (via la certification électronique des décès). Parmi les patients décédés, la majorité (82 %) était âgée de 75 ans ou plus, et 59 % avaient au moins une comorbidité connue renseignée dans le certificat de décès. Parmi les décès avec mention Covid et ayant au moins une comorbidité renseignée, 35 % étaient liés à une pathologie cardiaque, 17 % à de l’hypertension artérielle et 13 % à un diabète ou à une pathologie respiratoire.

"Des disparités" de couverture vaccinale

Côté vaccination, la Nouvelle-Aquitaine est une des régions "où la couverture vaccinale reste parmi les plus élevées" de France. Au 13 avril, 19,8% de la population avait reçu au moins une dose de vaccin. Une majorité des personnes vaccinées ont reçu le Pfizer. Cela dit, "au sein de la région" constate Santé Publique France, "des disparités départementales de couverture vaccinale persistent avec une couverture au moins 1 dose variant de 18 % dans le Lot-et-Garonne et en Gironde à 22,6 % dans la Creuse."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess